skip to content
FilmAid
Date
05 août 2016
Tags
Actu CIO , Équipe olympique des réfugiés , Rio 2016

Le camp de réfugiés de Kakuma en attente de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio 2016

Alors que la fièvre monte à l’approche de l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016 dans le mythique stade Maracanã, le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya se prépare à regarder la cérémonie d’ouverture.


FilmAid

Pour la première fois, le CIO, avec l’aide de l’organisation humanitaire FilmAid, a pris des dispositions pour que les Jeux Olympiques soient retransmis dans le plus grand camp de réfugiés du monde, afin d’offrir la chance aux quelque 200 000 résidents du camp de se joindre au reste du monde pour suivre les Jeux Olympiques et partager les émotions des 10 500 athlètes qui concourront à Rio au cours des 16 prochains jours.

À n’en pas douter, l’émotion sera vive au camp de Kakuma lorsque la toute première équipe olympique des réfugiés (R.O.T.) fera son entrée dans le stade ce soir. Cinq des dix athlètes qui font partie de l’équipe olympique des réfugiés (R.O.T.) viennent de Kakuma, dont le porte-drapeau de l’équipe Rose Nathike Lokonyen, arrivée dans le camp en 2002.

FilmAid

Tous les sportifs présents dans le camp ont participé à des épreuves organisées sur les lieux mêmes par la Fondation Tegla Loroupe et ont été sélectionnés pour intégrer l’équipe olympique des réfugiés (R.O.T.) aux côtés de cinq autres athlètes venant d’autres régions du monde.

Pour plus d’informations sur l’équipe olympique des réfugiés, veuillez cliquer ici.

FilmAid
back to top En