skip to content
1294 IOC
Date
08 juil. 1924
Tags
Paris 1924, Athlétisme, Grande-Bretagne
Paris 1924

Le Britannique Lowe crée une énorme surprise au 800 m

Dans les années 1980, Steve Ovett et Sebastian Coe reprirent le flambeau de la domination britannique en demi-fond, tout comme un autre groupe de coureurs avait mené le monde, quelque soixante ans auparavant.

 



Ovett et Coe se disputèrent les records du monde et à chaque course déclenchèrent l’imagination britannique comme rarement jusqu’alors. Mais aux Jeux Olympiques de 1924 à Paris, une autre paire de coureurs britanniques tenta elle aussi de voler la vedette.

Henry Stallard et Douglas Lowe arrivèrent à la compétition en favoris, et l’avantage allait au premier que la plupart des observateurs tenaient pour le gagnant le plus probable.

Les deux athlètes se placèrent en tête de leur série d’ouverture dans le Stade olympique et s’imposèrent en demi-finale, ce qui leur permit d’accéder en finale à neuf coureurs en quête de l’or.

Stallard, cependant, ne put s’imposer du fait d’une blessure mineure à la jambe et la foule des spectateurs n’eut pas la chance de voir courir à leur meilleur les deux plus grands coureurs du monde dans la fameuse course à deux tours.

1294 IOC



Il revint à Lowe et au coureur suisse Paul Martin de s’affronter pour la médaille d’or. Après les premiers 700 m à l’allure égale, la compétition prit une tournure agitée jusqu’à la ligne d’arrivée.

Le visage contorsionné par la fatigue physique dans les ultimes foulées, Lowe finit par dépasser Martin, réalisant un temps d’1 min. 52 s. 4.  L’Américain Erick Schuyler décrocha le bronze et Stallard dut se contenter d’une vaillante quatrième place.

Quelques jours plus tard, sa blessure à la jambe résorbée, il gagna le bronze du 1 500 m derrière le Finlandais volant Paavo Nurmi.

Lowe continua d’exceller dans le 800 m et en 1928 à Amsterdam démontra que 1924 n’était pas une vaine victoire puisqu’il conserva son titre dans un style plus magistral encore.

back to top En