skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Le bonheur pour Choi Min-jeong, championne olympique du 1500 m piste courte

La patineuse sur piste courte de la République de Corée Choi Min-Jeong a déclenché l'hystérie dans l'arène de Gangneung en remportant la finale du 1500 m, samedi 17 février, devant La Chinoise Li Jinyu, et la Canadienne Kim Boutin

Calée au milieu du peloton de sept coureuses durant les premier tours de la finale, Choi, la recordwoman du monde de la distance, où elle s'est imposée à trois reprises en Coupe du monde cette saison, s'est portée en tête à deux tours de l'arrivée.  

Getty Images

Elle s'y est maintenue de façon impressionnante, prenant plusieurs mètre d'avance sur ses poursuivantes, pour passer la ligne d'arrivée la première et s'adjuger la deuxième médaille d'or des Jeux de PyeongChang en short-track (après l'Italienne Arianna Fontana sur 500 m) sous les hurlements d'un public déchaîné... et comblé!  

Derrière Choi, La chinoise Li Jinyu et la Canadienne Kim Boutin ont pris le meilleur sur les autres finalistes pour gagner respectivement l'argent et le bronze. C'est le deuxième podium pour Boutin après sa médaille de bronze sur 500 m 

Choi et la lettre de sa maman 

"C'était mon plus grand rêve depuis quatre ans", dit Choi, née le 9 septembre 1998 à Seongnam au sud-est de Séoul. "Je suis si fière. Physiquement, je suis complètement cramée, mais à l'intérieur, je suis si contente, si fière de mon pays ! Avant les Jeux, ma maman m'a envoyé une lettre et je l'ai amenée avec moi au village olympique. Avant mes courses, et à chaque fois que je n'avais pas le moral, je l'ai lue et relue. Ça m'a fait beaucoup de bien".   

Getty Images

Choi Min-jeong ajoute : "Quand je me préparais pour ces Jeux, je ne voulais pas trop penser à ce qui était arrivé avant, et donc, même si j'ai été déçue dans le 500 m, j'ai pu surmonter çà et me préparer pour la course suivante. Au Mondiaux 2017, je n'ai pas été bonne, mais c'est là que j'ai grandi". Jusqu'à ce grand bonheur, le 17 février 2018 à PyeongChang !  

Li Jinyu, qui n'a que 17 ans (elle est née le 30 janvier 2001), explique qu'elle ne se sent jamais nerveuse. "Vous voyez un visage détendu, car je suis toujours relax. Je n'ai pas de pression de mes entraineurs, ou des autres membres de mon équipe". Elle explique par ailleurs "Je peux apprendre beaucoup de Choi. Elle est très forte dans sa tête. Elle en connait un rayon en tactique, comme les dépassements. C'est une grande sportive. Je peux apprendre beaucoup d'elle".

back to top En