skip to content
Date
09 sept. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Le basketball au sommet à Nanjing

Il y a eu du spectacle dans le gymnase de Wutaishan, avec un concours individuel de dunks qui a mis le public en ébullition, disputé au milieu de la compétition 3x3 mettant aux prises 20 équipes réparties en deux poules au premier tour, sur un format dynamique, passionnant, étonnant, fun, rempli de promesses et qui au final, a couronné la Lituanie.

21 août : Mouliom s’envole vers les sommets en dunk

Le Français Karim Mouliom a sauté par-dessus trois joueuses de l’équipe de Hongrie avant de smasher le ballon dans le panier, dans une tentative désespérée de remporter la victoire dans le concours de dunks masculin. Un pari qui a payé lors de cette spectaculaire compétition individuelle offerte au public du gymnase de Wutaishan. Mouliom, qui portait des lunettes de soleil bleues assorties à sa tenue française, avait gardé le meilleur pour la fin !

« Je n’avais jamais fait ça auparavant », s’est extasié le jeune Français à propos de son dunk sensationnel qui a époustouflé le public et lui a valu la médaille d’or.

Ce type de concours n’avait encore jamais été programmé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ce jeudi 21 août, chaque athlète devait proposer une « figure spéciale », faire preuve d’imagination en s’envolant pour atteindre le panier et « claquer » la balle dans le cercle. La salle était pleine à craquer au moment où les 21 garçons on débuté ce concours de dunk. Au final, seuls quatre athlètes sont restés en lice, évalués sur leur technique et leur créativité par trois juges.

Dans cette finale à quatre, le Slovène Ziga Lah a rapidement donné le ton en sautant par-dessus deux membres du public choisis au hasard pour réaliser un dunk à couper le souffle. Il en a réussi un autre tout autant magnifique avec une figure inédite dans les airs, acclamé par les autres athlètes et la foule, et s’est retrouvé en tête du concours. Mais il a raté sa dernière tentative, mis sous pression par l’étonnante réalisation de Mouliom et a finalement remporté la médaille d’argent.

« Karim est très fort », a avoué Lah. « J’étais à court d’idées. Mais c’est quand même génial de gagner une médaille », notant   : « C’est une première pour mon pays, pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse ». Le Chinois Fu Lei a pour sa part glané la médaille de bronze.

26 août : la Lituanie en or grâce au bouquet final de Zemaitis

Après être sortis en tête des poules, puis avoir éliminé respectivement la Roumanie et la Pologne en quarts de finale, puis l’Argentine et la Russie en demi-finales, la France et la Lituanie se se retrouvées à 21h le mardi 26 août devant le public du gymnase de Wutaishan pour se disputer la médaille d’or masculine du basketball 3x3, une compétition jouée dans un rythme fou sur une moitié de terrain et sur un seul panier.
 
Dans une rencontre pleine de suspense, Kristupas Zemaitis a marqué un panier à deux points à quelques fractions de secondes de la fin de la prolongation de la finale pour offrir à la victoire à la Lituanie. Ce coup de théâtre de dernière minute a donné le départ à des scènes de joie débridée sur le terrain alors que la Lituanie savourait son triomphe 18-16, en finale des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014. Zemaitis a toutefois refusé de tirer la couverture à lui. « Tous mes partenaires sont des héros, a-t-il dit. Nous avons eu de la chance à la fin. J’ai tenté le coup et c’est passé. »

« Son tir était fantastique, a indiqué Jonas Leksas. C’est incroyable, on va maintenant entendre notre hymne. » Zemaitis avait donné un point d’avance à son équipe à 10 secondes de la fin du temps réglementaire, mais la France a réussi à égaliser à 16-16 à quatre secondes du coup de klaxon, grâce à un tir en course de Lucas Dussoulier ouvrant aux Tricolores la porte de la prolongation.

Selon les règles de la compétition, la première équipe à mener de deux points décroche la victoire et Zemaitis est devenu un héros grâce à son tir en cloche réussi sous les yeux de Yao Ming, la star retraitée du basketball chinois, et de Thomas Bach, le président du CIO.

La France s’est bien comportée et n’était pas trop déçue par l’argent. « C’était sublime, nous avons joué tout le match à fond, a indiqué Teddy Cheremond. Nous ne pensions pas avoir notre chance et finalement nous avons essayé de jouer pied au plancher durant toute la prolongation. » Karim Mouliom, quant à lui, repart de Nanjing avec deux médailles : l’or du concours de dunks, et l’argent avec ses camarades de l’équipe de France.

 

Dans le match pour le bronze, disputé peu avant, l’Argentine a disposé de la Fédération de Russie sur le score de 17-14.

back to top