skip to content
Date
23 oct. 2007
Tags
Actualités Olympiques

Le baseball à la sauce cubaine


Il y a 40 ans naissait l’athlète cubain Omar Linares. Suivant les traces de son père, joueur de baseball dans les années 60, Omar commence tout jeune à manier la batte. Il débute aux côtés de son frère Juan Carlos à Piñar del Rio, région de la côte occidentale réputée pour ses plantations de tabac. Repéré pour ses talents, "El Niño" (le gamin) participe très tôt à des championnats de niveau national. À 17 ans, il rejoint l’équipe cubaine de baseball au poste de troisième base. En 1992, il participe à ses premiers Jeux Olympiques à Barcelone. Il brille encore sur le diamant olympique aux Jeux d’ Atlanta en 1996 et de Sydney en 2000.
 
L’aventure olympique
Sous le soleil de la capitale catalane, Omar Linares et ses 19 coéquipiers sont présents pour la première fois au grand rendez-vous olympique. La brillante équipe cubaine éclipse ses adversaires : elle gagne la médaille d’or devant la courageuse équipe Chinese Taipei sur le score de 11 à 1. Après avoir goûté à la victoire, les Cubains et leur atout Linares sont décidés à poursuivre leur chemin et réitèrent leur exploit à Atlanta en 1996 : ne concédant aucune victoire pendant le tournoi, ils terminent en beauté et remportent la finale face à la grande équipe du Japon sur le score de 13 à 9. Aux Jeux Olympiques suivants à Sydney, Linares et son équipe montent sur la deuxième marche du podium aux côtés des États-Unis, vainqueurs de la finale sur le score de 4 à 0. À Athènes en 2004, l’équipe cubaine se présente aux Jeux sans son talentueux "Niño", puisqu'en 2002, Omar Linares rejoint l’équipe professionnelle japonaise des Chunichi Dragons. En Grèce, les joueurs décrochent une troisième médaille d’or face à l’équipe d’Australie sur le score de 6 à 2. D’ores et déjà qualifiée, l’équipe de Cuba défendra son titre de champion olympique aux prochains Jeux Olympiques de 2008 à Beijing.
 
Le parcours olympique du baseball
Le baseball est un sport collectif aux origines controversées. Populaire aux États-Unis dès ses débuts, il connaît au XXe siècle une fulgurante expansion dans plusieurs pays d'Amérique latine et d’Asie. Présent pour la première fois aux Jeux de Stockholm en 1912, il n’y figure que comme sport de démonstration, tout comme à Berlin en 1936, Helsinki en 1952, Melbourne en 1956, Tokyo en 1964, Los Angeles en 1984 et Séoul en 1988. Il est enfin consacré sport olympique par les membres du CIO en octobre 1986, lors de la 91e Session du CIO réunie à Lausanne. Ouvert uniquement aux hommes, il fait son entrée au programme officiel des Jeux à Barcelone en 1992. Son pendant féminin, le softball, sera quant à lui intégré aux Jeux suivants à Atlanta; les joueurs professionnels seront acceptés à partir des Jeux de Sydney en 2000. Sur décision du CIO lors de sa 117e Session à Singapour en juillet 2005, baseball et softball ne seront pas au programme des Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Ces deux sports sont toutefois admissibles au programme des Jeux de 2016.
 
Taillé pour le diamant
Établissant une moyenne à la batte de .444, autrement dit les coups sûrs divisés par le nombre de présence au bâton, alors que la moyenne se situe autour de .260, Omar Linares est considéré comme l’un des meilleurs batteurs olympiques. Dans sa carrière olympique, il signe aussi le diamant de 51 coups sûrs, 115 présences sur le marbre et 14 home runs, des performances qui font passer "El Niño" chez les tout grands du sport.
Feliz cumpleaños Omar !



Profil


Omar
LINARES


Baseball
(Cuba)






 Voir la vidéo 

back to top En