skip to content
Date
04 mai 2019
Tags
Actualités Olympiques, Paris 1924
Paris 1924

Le 4 mai 1924, le tournoi de rugby à XV lance les Jeux de Paris

Les Jeux de la VIIIe olympiade se déroulent principalement en juillet 1924 dans la capitale française, mais ils sont lancés par un tournoi de rugby à XV à trois équipes (France, Roumanie, États-Unis) avec un match France-Roumanie le dimanche 4 mai dans le stade olympique de Colombes. La compétition s'achèvera trois semaines plus tard par le deuxième triomphe consécutif des joueurs américains ! 


Jusqu'à Los Angeles en 1932, première édition olympique d'été à durer seize jours, fixant ainsi la norme pour l'avenir, les Jeux pouvaient s'étendre sur plusieurs mois. Ainsi, si la cérémonie d'ouverture des Jeux de la VIIIe olympiade à Paris en 1924 a eu lieu un 5 juillet, et si la plupart des épreuves se sont déroulées le même mois après le défilé des athlètes dans le stade olympique de Colombes, l'arène a accueilli deux mois plus tôt le tournoi olympique de rugby à XV. C'est donc le 4 mai qui est retenu comme date de début des deuxièmes Jeux organisés dans la capitale française, avec un premier match entre la France et la Roumanie.

IOC

Ce tournoi de rugby réunit trois équipes sur trois dimanches. "Le football-rugby, facultatif aux Jeux d'Anvers 1920, figurait par suite de la décision du Comité Olympique de Lausanne comme sport olympique obligatoire", lit-on dans le rapport officiel. Il est vrai que le fondateur du Comité International Olympique, Pierre de Coubertin, président de l'institution jusqu'en 1925, est un passionné de rugby – il est d'ailleurs l'un des principaux responsables de l'implantation de ce sport dans son pays à la fin du XIXe siècle – et l'a fait intégrer au programme à Paris en 1900. Le rapport officiel des Jeux de 1924 poursuit en regrettant "le désintéressement de la Grande-Bretagne, et les impossibilités de déplacement devant lesquelles se heurtèrent l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie".

IOC


Avec la France et la Roumanie, ce sont donc les États-Unis, champions olympiques en titre après leur victoire 8-0 au stade olympique d'Anvers le 5 septembre 1920 face à…. la France, qui complètent le plateau pour l'édition 1924. La formule est celle d'une poule unique débouchant sur un classement par points. La participation peut sembler maigre, mais elle reflète ce que fut le rugby à XV aux Jeux : trois équipes en lice en 1900, deux en 1908 et en 1920.

La supériorité du XV américain

Ce 4 mai 1924, le tournoi démarre. Les joueurs français se montrent largement supérieurs à leurs adversaires roumains. Ils ne marquent pas moins de treize essais et huit buts au pied. Le trois-quarts aile Adolphe Jauréguy se distingue en franchissant quatre fois l'en-but, très applaudi par le public. Le score final est de 61-3. Le 11 mai, les États-Unis entrent en lice face aux Roumains, avec leur capitaine Colby Slater, en or en 1920. Les Américains l'emportent 37-0, avec quatre essais du trois-quarts centre Richard Hyland et trois autres de l'avant (2e ligne) Jack Patrick.

Paris 1924 Rugby IOC

Tout le monde attend maintenant la revanche entre la France et les États-Unis. Les hôtes sont cette fois favoris, mais ils sont en vérité fatigués par une longue saison officielle et vont afficher un manque de volonté criant lors de cette "finale" disputée le 18 mai. En face, et une fois de plus, le XV américain est formé de joueurs puissants, de magnifiques athlètes excellant aussi bien en basket et football américain qu’en rugby. Et les 20 000 spectateurs vont être stupéfaits par la démonstration des tenants du titre, qui emportent leurs adversaires par leur puissance physique, par leur vitesse d'exécution, qui brisent toutes les attaques adverses, se retrouvent en supériorité numérique en raison de la blessure d'Adolphe Jauréguy, et marquent cinq essais.

Tour à tour, Dudley DeGroot, Jack Patrick, Linn Farrish, William Rogers et Caesar Manelli aplatissent le ballon ovale derrière la ligne blanche, et les Français, totalement dominés, sauvent l'honneur sur un coup de pied à suivre d'André Béhoteguy qui permet à Henri Galau de marquer le seul essai de son équipe. Le XV américain remporte l'or sur le score de 17-3.

Au sein de la formation américaine à forte coloration californienne, Colby Slater, Charlie Doe, Jack Patrick, John O'Neill, Joseph Hunter, John Muldoon, Charles Mehan, Ruby Scholz et Charles Tilden, vainqueurs en 1920, restent à ce jour les seuls doubles champions olympiques de rugby. Un sport qui sort du programme après ces Jeux et qui revient dans sa version à sept 92 ans plus tard, à Rio en 2016, avec des tournois masculin et féminin.

Mais c'est une autre histoire. 

back to top En