skip to content

Le 17 février 2010, Marit Bjørgen remporte le premier de ses huit titres olympiques

Date
17 févr. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Ski de fond, Norvège
Marit Bjørgen est l'athlète la plus médaillée aux Jeux Olympiques d'hiver avec ses quinze podiums. Elle est également la plus titrée en compagnie de ses compatriotes, le fondeur Bjorn Daehlie et le biathlète Ole Einar Bjørndalen, avec huit médailles d'or. C'est à Vancouver, le 17 février 2010, qu'elle a gagné la première de ses médailles, à l'arrivée de la finale du sprint, et alors qu'elle participait déjà à ses troisièmes Jeux !


Le succès n'est pas venu tout de suite pour la plus grande fondeuse de tous les temps, laquelle totalise hors Jeux Olympiques des records dans toutes les disciplines disputées sous l'égide de la FIS, avec 114 victoires individuelles et 184 podiums en Coupe du monde et 26 Top 3 dont 18 titres aux championnats du monde. Née le 21 mars 1980 à Trondheim (centre de la Norvège), elle fait sa première apparition internationale au Festival olympique de la jeunesse européenne de Sundsvall (Suède) en 1997 où elle décroche le bronze sur 7,5 km classique. Sa participation aux Championnats du monde juniors, en 1999 à Saalfelden (Autriche) se solde par une 8e place sur 5 km. Marit Bjørgen débute en Coupe du monde lors de la saison 1999-2000 sans obtenir de podium. Il en va de même l'hiver suivant.

À 21 ans, elle dispute ses premiers Jeux à Salt Lake City 2002. Elle fait partie de l'équipe norvégienne du relais 4 x 5 km, où le 21 février en compagnie de Bente Skari, Hilde Pedersen et Anita Moen, elle rempote sa première médaille, l'argent derrière l'équipe d'Allemagne. Elle dispute également le 15 km libre en ligne et le 30 km classique où elle se classe respectivement 50e et 14e. "Oh ! À vrai dire, j’ai un peu de mal à m'en souvenir. J’étais jeune en 2002. C’étaient mes premiers Jeux et j’avais encore beaucoup à apprendre", confiera-t-elle en 2019 après avoir pris sa retraite sportive.

Marit bjoergen Getty Images

Puis c'est le décollage vers les sommets, principalement en sprint dans un premier temps, où Marit Bjørgen commence à multiplier les victoires en Coupe du monde, remportant au passage son premier titre aux Mondiaux à Val Di Fiemme (Italie) en 2003, dans la même discipline. Deux ans plus tard à Oberstdorf (Allemagne), la championne norvégienne s'adjuge cinq médailles dont les titres du 30 km, du relais 4 x 5 km et du sprint par équipes. Gagnante du classement général de la Coupe du monde en 2005 et 2006, elle ne connaît toujours pas la réussite sur la scène olympique. En effet, ses Jeux de Turin en 2006 sont perturbés par des douleurs à l’estomac et elle ne réussit qu’à remporter une médaille d’argent sur 10 km classique.

Enfin la délivrance en sprint classique sur le circuit de Whistler !

Marit Bjørgen brille désormais sur toutes les distances du ski de fond quand arrivent ses troisièmes Jeux à Vancouver en 2010. Sa première course a lieu le 15 février à Whistler sur le 10 km libre. La Suédoise Charlotte Kalla l'emporte devant l'Estonienne Krisitna Smigun et elle décroche la médaille de bronze. Deux jours plus tard, c'est l'heure de la délivrance !

L'épreuve de sprint classique commence par les qualifications où elle réalise largement le meilleur temps. Elle disputera donc la suite de la compétition avec le maillot n°1. Par une belle journée ensoleillée, elle domine sans aucun problème sur le circuit de 1,4 km fait de plats, montées, descentes et virages, ses séries de quarts de finale et demi-finale, se positionnant tout de suite en tête et creusant progressivement l'écart. Sa principale rivale, la Polonaise Justyna Kowalczyk en fait de même de son côté, si bien que les observateurs s'attendent à un sacré match entre les deux coureuses dans la finale à six concurrentes.

Marit Bjoergen Getty Images

Dans la première montée de la finale, Justyna Kowalczyk porte une attaque et se détache, suivie par Marit Bjørgen. Dans la deuxième montée, les deux coureuses se battent côte à côte, mais dans le dernier virage en descente, Marit Bjørgen prend l'intérieur pour passer devant Justyna Kowalczyk, puis produit un superbe effort en double poussée pour franchir la ligne d'arrivée en 3:39.2 avec une seconde et un centième d'avance sur sa rivale. Ce 17 février 2010, Marit Bjørgen remporte brillamment sa première médaille d'or olympique ! La deuxième arrive 48h plus tard, quand elle gagne le 15 km poursuite devant la Suédoise Anna Haag et Justyna Kowalczyk. La troisième est à l'arrivée du relais 4 x5 km que la Norvège (Marit Bjørgen, Therese Johaug, Kristin Størmer Steira et Vibeke Skofterud) enlève devant l'Allemagne suivie par la Finlande. Enfin à la veille de la cérémonie de clôture le 27 février, un sprint acharné dans la dernière ligne droite entre la Norvégienne et la Polonaise à l'arrivée du 30 km classique tourne à l'avantage de Justyna Kowalczyk pour 3/10e de seconde ; le commentateur de la télévision polonaise en perd sa voix !

Marit Bjoergen Norway cross country Getty Images

Victoires, titres et médailles pour s'attribuer tous les records

On connaît la suite de la carrière de Marit Bjørgen, victoires à la pelle en Coupe du monde, collection de globes de cristal, médailles en série aux championnats du monde (14 titres gagnés en quatre éditions, 2011, 2013, 2015, 2017), et festival aux Jeux Olympiques, avec trois médailles d'or supplémentaires à Sotchi 2014, skiathlon 2 x 7,5 km, 30 km libre et sprint par équipes, avant l'apothéose à PyeongChang 2018 (elle est entre-temps devenue maman avec la naissance de son fils Marius en décembre 2015) avec cinq nouvelles médailles. Bronze dans le sprint par équipes et dans le 10 km libre, argent dans le skiathlon, victoire avec la Norvège dans le relais 4 x 5 km, et pour finir, arrivée triomphale pour sa huitième médaille d'or et son quinzième podium dans la dernière course, le 30 km classique.

Marit Bjoergen Getty Images

À la fin de cette saison olympique, la légende du ski de fond norvégienne prend sa retraite sportive sur une dernière victoire dans les championnats nationaux, le 5 km classique, le 6 avril 2018.

"J’ai eu une carrière tellement longue que je suis surtout heureuse d’avoir pu pratiquer mon sport au plus haut niveau pendant tant d’années", déclarera-t-elle. "Le ski est devenu mon métier. Je suis aussi contente d’avoir eu la force mentale de pouvoir tout donner. J’ai aussi eu la chance d’avoir un organisme très solide qui a pu supporter toutes ces doses d’entraînement. Et aussi je suis fière d’avoir pu briller sur toutes les distances du sprint jusqu’au 30 kilomètres. C’était un honneur pour moi. Mais j’ai vraiment eu la chance d’avoir un physique à la hauteur et le mental suffisant pour franchir les paliers successifs."

Des paliers successifs qui passent par un premier titre olympique dont nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire !

Marit Bjørgen Getty Images

back to top En