skip to content
Getty Images
Date
11 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Natation , Canada , États-Unis d'Amérique

Le 100m nage libre consacre deux reines du sprint à Rio !

L’Américaine Simone Manuel et la Canadienne Penny Oleksiak, arrivées à égalité, ont été sacrés toutes deux championnes olympiques du 100 m nage libre, jeudi, dans le bassin du stade olympique aquatique. Ryan Murphy a réalisé le double 100m-200m dos et la Japonaise Rie Kaneto a triomphé sur 200 m brasse.

Sur 100m nage libre, c'est la première fois depuis 1984 et les Américaines Nancy Hogshead et Carrie Steinseifer que deux nageuses sont déclarées co-vainqueurs d'une course aux Jeux Olympiques. Simone Manuel et Penny Oleksiak se sont imposées en 52.70, devant la Suédoise Sarah Sjöström (52.99) qui aura gagné les trois métaux à Rio après ses médailles d'or sur 100 m papillon et d'argent sur 200 m nage libre.

Manuel, 20 ans, et Oleksiak, 16 ans, ont touché le mur les premières en profitant de l'écroulement de la grande favorite australienne Cate Campbell, qui avait battu le record du monde (52.06) début juillet à Brisbane. Un mois plus tard, elle était en tête jusqu'aux 75 mètres, mais elle n’a pas tenu. Elle a finalement pris la 7e place alors que sa soeur, Bronte, a pris la quatrième place. Les deux soeur Campbell étaient membres du relais 4x100 m sacré champion olympique.

Getty Images

Simone Manuel est la première américaine médaillée d'or sur la plus prestigieuse des épreuves de natation depuis 1984. Oleksiak avait battu le record du monde junior en demi-finale.

« En arrivant aux Jeux, je voulais juste me qualifier pour quelques finales, ou même des demi-finales » a dit Penny Oleksiak. « J'aurais été heureuse avec ça. Donc remporter une médaille d'or signifie tellement de choses pour moi. Quand j'ai touché le mur d'arrivée, j'ai d'abord essayé de retrouver ma respiration et je me suis dit que quelle que serait la place inscrite sur le tableau d'affichage je serais contente! Donc voir ça et se rendre compte qu'on est champion olympique, c'est juste une sensation incroyable ».

Que d’émotions pour Penny Oleksiak ! « J'ai vu le nom de Simone et j'ai pensé que j'avais terminé deuxième. Et puis là, j'ai vu que toutes les deux on avait battu le record olympique. Là je me suis dit que c'était fou qu'il y ait des égalités aux Jeux. En fait, c'est juste inimaginable de décrocher une médaille d'or alors que je participer pour la première fois aux Jeux Olympiques. »

L’adolescente Simone Manuel explique qu’elle était surtout venue à Rio pour acquérir de l'expérience et nager le plus vite possible. « Et en fait, quand j'étais assise, juste avant le départ, je me suis dit que je voulais monter sur le podium. Dépasser cet objectif avec la médaille d'or et en plus battre le record des Etats-Unis, c'est vraiment énorme pour moi. Ce 100 m était vraiment très serré;  il y a deux dixièmes de différence entre la première et la huitième. Le fait de partager ça avec Penny ? C'est une super fille. On a fait connaissance ici. On est deux jeunes sprinteuses. Je pense que c'est bien pour la natation et quelque part cela casse les stéréotypes du sprint. »

Ryan Murphy fait le doublé

Ryan Murphy, déjà titré sur 100 m dos a réussi le doublé des épreuves de dos en enlevant jeudi le 200 m. En 1.53:62, l'Américain de 21 ans a devancé l'Australien Mitchell Larkin (2e en 1:53.96), champion du monde en titre des 100 et 200 m dos, et le jeune Russe Evgeny Rylov (3e en 1:53.97, record d'Europe), 19 ans et médaillé de bronze aux championnats du monde 2015.

Getty Images

Après une première longueur maîtrisée (4e aux 50 m), Murphy a viré en tête à mi-course et n'a plus lâché la première place, creusant doucement l'écart sur Larkin, qui était en quête de revanche après son manque de réussite sur 100 m dos (4e à 03/100 du podium). Le Chinois Xu Jiayu, 20 ans et médaillé d'argent sur 100 m dos, a terminé 4e. Le Japonais Ryosuke Irie, deuxième performeur de l'histoire (1:52.51 en 2009), a pris la 8e et dernière place.

« Les deux courses étaient tellement différentes », a noté Ryan Murphy. « Le 100 m c'est davantage ma distance de prédilection. Sur 200 m, il faut aller chercher vraiment au fond de soi. C'est pour cette distance que je me suis le plus entraîné tout au long de l'année. C'est celui que je voulais le plus, et donc je pense que c'est celui qui a le plus de signification pour moi. »

Rie Kaneto en or sur 200 m brasse, Manaudou et Hosszu prennent date

La Japonaise Rie Kaneto a été sacrée championne olympique du 200 m brasse, jeudi à Rio, devant la Russe Yuliya Efimova. En 2 min 20 sec 30/100, deuxième meilleure performance mondiale de la saison, Kaneto a devancé Efimova (2:21.97) et la Chinoise Jinglin Shi (2:22.28).

Rie Kaneto avait déjà réalisé la meilleure performance de la saison (2:19.65 en avril).

Getty Images

Elle a fait la différence sur le dernier virage et la coulée avant de résister à Efimova dans la dernière longueur. Efimova décroche une deuxième médaille d'argent depuis le début de ces Jeux.

« Je suis ravie. Je suis reconnaissant à tous ceux qui m’ont soutenue, et j’espère vraiment avoir la chance dans un futur proche de leur répondre et de les remercier. » a dit Rie Kaneto. « Mais tout ce que je veux maintenant, c’est fêter ma victoire avec tous mes coéquipiers ! Cette médaille est définitivement la plus lourde de toutes celles que j’ai gagnées. C’était l’ambition d’un vie. »

Les trois précédents titres olympiques avaient été remportés par une Américaine. La championne olympique du 100 m brasse, l'Américaine Lilly King, n'avait pas réussi à entrer en finale

Et pendant ce temps, le Français Florent Manaudou s’est bien lancé dans la défense de son titre olympique du 50 m nage libre, en signant le meilleur temps des demi-finales (21’’32, meilleure performance de l’année), tandis que  la Hongroise Katinka Hosszu s’est qualifiée pour la finale du 200 m dos où elle briguera son quatrième titre individuel à Rio. La Hongroise, âgée de 27 ans, a signé le meilleur temps des demi-finales (2:06.03), qui constitue également la meilleure performance mondiale de l'année et la 5e meilleure performance de tous les temps. La « Dame de Fer » Katinka Hosszu, qui est la reine du bassin carioca avec l'Américaine Katie Ledecky (trois titres, une médaille d'argent), s'est déjà adjugé les 400 et 200 m quatre nages et le 100 m dos. 

back to top En