skip to content
Date
21 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO , Lausanne 2020

Lausanne 2020 s'inspire de Lillehammer 2016 pour apporter un "truc en plus" à son édition des JOJ


Le comité d'organisation de Lausanne 2020 a observé avec beaucoup d'attention les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver de Lillehammer 2016 alors qu'il prépare sa propre édition des JOJ dans quatre ans.

Ian Logan, fraîchement nommé président-directeur général de Lausanne 2020, a conduit une délégation de 20 collègues en Norvège, lesquels ont pris part au programme des observateurs du CIO et ont ainsi eu la chance d'avoir un aperçu dans les coulisses des exigences opérationnelles que requiert chaque jour l'accueil des Jeux.

Pour Ian Logan et son équipe, pouvoir observer Lillehammer 2016 en action a été une occasion unique d'en apprendre davantage sur la manière dont les choses se déroulent en temps réel pendant les Jeux.

"Notre délégation est venue ici pour faire l'expérience de ce que sont précisément les Jeux Olympiques de la Jeunesse", a expliqué Ian Logan. Et de poursuivre : "Il est très important de voir à quel point cet événement est différent et de s'intéresser à des aspects tels que le programme éducatif et culturel pour comprendre comment ce dernier s'intègre aux Jeux."

Le programme des observateurs de Lillehammer 2016 a permis à Ian Logan et à son équipe de se pencher sur des domaines spécifiques des opérations des Jeux. Le président-directeur général de Lausanne 2020 s'est en effet dit impressionné par ce qu'il a vu alors qu'il s'apprête à conduire les préparatifs pour les troisièmes JOJ d'hiver.

Ainsi qu'il l'a déclaré : "Ces Jeux ont été très bien organisés. L'ambiance était très bonne et tous les athlètes ont été ravis. Les performances sportives ont toutes été grandioses et c'est formidable de voir comment le comité d'organisation de Lillehammer 2016 (LYOCOG) a su tout orchestrer. L'organisation et la logistique se sont déroulées sans heurt, mais ce qui m'a vraiment impressionné a été cette ambiance amicale. C'est quelque chose que nous aimerions beaucoup reproduire à Lausanne."

Outre l'ambiance particulière, Ian Logan cite les efforts déployés par le LYOCOG pour associer l'ensemble de la Norvège aux JOJ, efforts qu'il souhaiterait voir se répéter en Suisse en 2020, avec notamment les programmes d'acteurs du changement et de jeunes dirigeants lancés par Lillehammer 2016, lesquels ont connu un franc succès et une forte mobilisation des jeunes à travers le pays.

"L'engagement des jeunes sera l'un de nos plus grands objectifs en vue des Jeux de 2020", a confié Ian Logan. "Nous souhaitons associer l'ensemble du pays à la manifestation, tout comme Lillehammer a réussi à le faire. La Suisse compte 26 cantons et quatre langues, ce sera donc une véritable gageure. Mais notre pays est aussi plus petit que la Norvège, aussi pouvons-nous nous attendre à une forte mobilisation à l'échelle nationale. C'est désormais notre grand défi."

Ian Logan a reçu le drapeau olympique lors de la cérémonie de clôture de Lillehammer 2016 dimanche soir. Les regards se tournent donc à présent vers Lausanne, ville hôte des prochains JOJ d'hiver. Ian Logan reconnaît que cette passation du drapeau a été un moment clé dans le voyage du comité d'organisation alors que celui-ci commence ses préparatifs pour 2020.

"Ce fut un moment très émouvant lorsque j'ai accepté le drapeau olympique. Nous devons maintenant nous mettre au travail. Nous avons une séance bilan avec le CIO en avril et nous travaillerons en étroite coopération avec l'organisation au cours des quatre années à venir. Il y a beaucoup à faire mais nous sommes persuadés que nous serons en mesure d'organiser un événement spécial."

Alors qu'il pense aux JOJ d'hiver de 2020, Ian Logan n'a pas le moindre doute sur ce qu'il voudrait que Lausanne réussisse à offrir dans quatre ans.

Et de conclure : "Je souhaite apporter un "truc en plus". Je veux que tout le monde se dise "Ouah" quand il se rendra à nos Jeux. Nous voulons en effet que les athlètes, les spectateurs, les habitants de la région et tout le monde soient épatés. À ce moment-là, je saurai que nous avons accompli quelque chose de bien."

back to top En