skip to content

Lausanne 2020 entend créer un héritage en matière de durabilité

Lausanne 2020 - sustainability OIS
Les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) se sont fait une réputation en tant qu’événement novateur et d’avant-garde depuis leur création en 2010. Dix ans plus tard, Lausanne 2020 maintient cette solide tradition. 


Alors que le monde commence à être davantage sensibilisé au changement climatique et à l’importance de protéger l’environnement, cette édition des JOJ d’hiver a vu plus d’initiatives et d’enthousiasme autour du thème de la durabilité qu’aucune autre avant.

Qu’il s’agisse de l’utilisation massive des transports publics pour limiter les émissions des véhicules, de l’effort général visant à s’assurer que les déchets sont correctement recyclés ou encore de la toute nouvelle approche en matière d’hébergement aux JOJ, chacun a joué un rôle.

La militante écologiste Lizzie Carr était aux JOJ pour regarder les jeunes talents, mais aussi pour examiner les efforts déployés en matière de durabilité.

Lausanne 2020 - sustainability OIS

“J’ai passé les derniers jours à voyager en transport public”, dit-elle. “Nous sommes allés dans deux stations différentes en montagne pour voir différents sports. Les sites sont vraiment très accessibles pour tous ceux qui veulent aller aux JOJ.”

Après la première semaine d’activités, environ 80 % du personnel des délégations avaient utilisé le système de transport public pour se rendre aux épreuves. Pour Christophe Jemelin, responsable des transports à Lausanne 2020, il est important que les résidents locaux comme les visiteurs continuent de se déplacer ainsi.

“Nous espérons que l’héritage laissé en matière de transport se perpétuera et que les futurs touristes ainsi que la population locale se tourneront à l’avenir vers notre excellent système de transport”, dit-il.

Lausanne 2020 - sustainability OIS

Dans le cadre de cet effort, l’application “Guide Me Yodli” a été créée. Elle informe non seulement les utilisateurs des différents moyens de se rendre sur les sites, mais elle leur indique également l’impact carbone créé par leur trajet, incitant ceux qui souhaitent utiliser d’autres moyens de transport à limiter leur empreinte carbone.

Mais les avantages à se déplacer en transport public vont aussi au-delà des bienfaits pour l’environnement. Pour le skip norvégien Lukas Høstmælingen, qui a décroché l’or dans l’épreuve par équipes mixtes en curling, se rendre depuis le village olympique de la jeunesse jusqu’au site à Champéry était une occasion de faire connaissance avec les athlètes des autres pays, ce qui est une valeur essentielle aux JOJ.

“La première fois que j’ai pris le train et le bus, j’étais vraiment surpris de voir à quel point le temps passe vite”, explique-t-il. “Vous parlez avec des gens et rencontrez de nouvelles personnes ; c’est en fait un très bon endroit pour lier connaissance. J’ai donc trouvé vraiment génial de prendre les transports publics, sans compter que [le voyage] jusqu’aux montagnes est très beau.”


La Suisse dispose déjà d’un excellent système de recyclage dans la plupart des lieux publics à travers tout le pays, mais les efforts supplémentaires fournis par Lausanne 2020, avec des poubelles distinctes pour les déchets alimentaires, les bouteilles en plastique PET et d’autres catégories de matériaux recyclables, sont visibles sur tous les sites. Des poubelles accessibles et la facilité à se débarrasser des déchets de manière responsable sont des facteurs essentiels pour encourager les athlètes et les spectateurs, jeunes et vieux, à recycler.

Enfin, les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 ont innové avec leur concept “en deux vagues” utilisé pour la première fois lors d’un événement olympique. Les athlètes qui ont concouru la première semaine étaient sur place durant sept jours seulement, tandis que ceux qui ont concouru la deuxième sont arrivés plus tard et ont repris les chambres des athlètes qui partaient. Cela a pour double avantage d’accroître à la fois la qualité des compétitions et le nombre d’athlètes pouvant vivre l’expérience des JOJ, sans créer d’impact supplémentaire sur les ressources ou l’environnement.

Lausanne 2020 - sustainability OIS

Par ailleurs, le Vortex, le site du village olympique de la jeunesse, sera reconverti après les JOJ en résidence universitaire pour les étudiants de l’Université de Lausanne, ce qui représente un effort particulier de la part des organisateurs pour laisser un héritage durable visible de tous.

“Nous avons créé des appartements pour les athlètes qui seront utilisés ensuite par les étudiants, ce que je trouve formidable. La Suisse se voit comme un pays qui respecte beaucoup la nature, et cela montre qu’il est possible [d’organiser des événements durables]”, indique Simonetta Sommaruga, la présidente de la Suisse.

Fort du succès rencontré par les JOJ en matière de durabilité, l’espoir est qu’à l’avenir les Jeux prennent Lausanne 2020 comme modèle. Si les futures manifestations sportives suivent l’exemple des JOJ d’hiver de cette année, le monde sera sans aucun doute plus propre et plus respectueux de l’environnement. 

back to top En