skip to content
Date
01 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Latynina se retire avec un record de 18 médailles

Gymnastique

La gymnaste soviétique Larisa Latynina arriva à Helsinki en portant une charge considérable sur ses frêles épaules : le monde attendait d’elle qu’elle établisse un record qui perdurerait de nombreuses années. Ces espoirs ne furent pas déçus puisqu’elle devint l’athlète à la carrière la plus lucrative de toute l’histoire des Jeux Olympiques. Il faudra attendre Michael Phelps pour la détrôner.

À Melbourne, Latynina avait remporté quatre médailles d’or. Trois supplémentaires s’étaient rajoutées à Rome et maintenant, à l’âge de 29 ans, elle était à nouveau en lice dans une compétition de gymnastique alors qu’elle participait à ses troisièmes Jeux Olympiques. Elle avait encore faim d’or et voulait étancher sa soif de médailles.

Elle y parvint de manière admirable en remportant l’or, pour ses troisièmes Jeux consécutifs, au sol et au concours par équipes où elle enregistra le meilleur résultat de l’équipe soviétique. En outre, elle revint chez elle avec une médaille d’argent et deux de bronze décrochées lors de ces Jeux, ses derniers en tant qu’athlète.

Elle avait grandi en Ukraine où elle avait commencé par rêver de devenir ballerine. Or, sa carrière de danseuse s’interrompit net lorsque l’école de ballet locale ferma ses portes. Elle avait 11 ans. À la recherche d’un exutoire pour sa personnalité où l’énergie et l’équilibre le disputaient à l’esprit de compétition, Larisa se tourna vers la gymnastique.

À l’époque, la carrière de compétition des gymnastes commençait à l’adolescence et se terminait vers la fin de leur vingtaine contrairement à aujourd’hui où elle débute et s’achève beaucoup plus tôt.

Elle a accompli l’exploit de décrocher un total de 18 médailles olympiques (neuf d’or, cinq d’argent et quatre de bronze). Ce record ne tombera que bien plus tard, 48 ans exactement, lors des compétitions de Phelps à Londres. Larisa Latynina était présente dans les tribunes pour l’applaudir alors qu’il faisait mieux qu’elle.

Elle n’en reste pas moins, et de loin, l’Olympienne la plus talentueuse puisqu’elle détient également le record du plus grand nombre de médailles individuelles, 14 exactement. Maman de deux jeunes enfants, elle se retira de la compétition après les Jeux de Tokyo pour devenir entraîneur de l’équipe nationale soviétique, poste qu’elle conservera pendant plus d’une décennie.

Tags Tokyo 1964
back to top En