skip to content
Date
15 juin 2007
Tags
Actualités Olympiques

Lanceur cinq étoiles


Quarante et un ans demain et une carrière sous le signe de l’engagement ! Athlète chevronné, membre du Comité International Olympique et entraîneur, le Tchèque Jan Zelezny reflète bien l’esprit olympique : excellence, solidarité et amitié. Attardons-nous sur ce lanceur de javelot triple champion olympique qui déclara en recevant sa médaille à Barcelone en 1992 : "Je suis tchèque et mon épouse est slovaque… Cette médaille est tchécoslovaque. Ce n’est pas la politique qui compte mais l’amitié".

La recette du succès made by Zelezny
Prenez cinq éditions des Jeux Olympiques : Séoul 1988, Barcelone 1992, Atlanta 1996, Sydney 2000 et Athènes 2004, trois médailles d’or olympiques consécutives et trois records olympiques ; additionnez à cela trois titres et cinq records mondiaux dont le record du monde actuel ; ajoutez-y une médaille d’argent olympique et deux médailles de bronze aux Mondiaux ; mélangez le tout avec plus de 100 victoires dans diverses compétitions et vous obtiendrez le pedigree de Jan Zelezny. Le mérite du lanceur de javelot tchèque est immense. Surtout que la discipline est loin d’être facile …

Les ingrédients de base du javelot
Le javelot se pointe aux Jeux Olympiques à Londres en 1908. Le lancer se décompose en cinq phases : dans la première, l’athlète prend son élan face à l'aire de lancer, le javelot à hauteur du front; dans les deux suivantes, il effectue une course plus rapide, appelée "de placement", qui se termine par une impulsion sur la jambe gauche, dénommée "hop" ou "pas croisé", le bras lanceur armé derrière la tête; dans la quatrième, tout en s'efforçant de conserver hanche, genou et pied droit dirigés vers l'avant, le lanceur projette l'épaule droite vers le haut pour que le javelot quitte la main à la verticale du pied gauche; dans la dernière phase, le "rattrapé", le lanceur récupère son équilibre pour ne pas sortir de la piste d’élan.
Quelles célérité, vivacité, précision, maîtrise, force et plus encore faut-il pour réussir un lancer aussi élégant que performant !

Le premier record olympique est établi par le Suédois Eric Lemming à Londres en 1908 avec un lancer de 53,69 mètres; le dernier en date est celui de Jan Zelezny à Sydney en 2000 avec un lancer de 90,17 mètres.
En plus du record olympique, Jan Zelezny détient l’actuel record du monde avec un jet à 98,48 mètres établi à Jena en Allemagne en 1996.

Des distinctions à profusion
À deux reprises, lauréat du prix "Jiri Guth-Jarkovski" décerné par le Comité National Olympique tchèque pour la meilleure performance sportive de l’année ; élu meilleur athlète d’Europe en 1996 et en 2000 et meilleur athlète du monde en 2000 ; décoré de la médaille du mérite décernée par le président de la République tchèque en 2001 ; élu à la commission des athlètes du CIO en 1996 et à la commission "CIO 2000" en 1999 ; membre du CIO de 1999 à 2001, réélu en 2004 en tant qu’athlète actif.
Cette liste non exhaustive montre la haute estime que porte le monde du sport à Jan Zelezny. Et comme s’il fallait encore une preuve de sa valeur, le lanceur tchèque s’est engagé dans une carrière d’entraîneur, afin de redonner au sport ce que ce dernier lui a apporté.


Profil



Jan
ZELEZNY

Athlétisme
(République Tchèque)


Voir la vidéo
back to top En