skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

La victoire inattendue de Salma Abdelmaksoud donne tout son sens au voyage de ses supporters égyptiens !

L'Egyptienne Salma Abdelmaksoud a effectué une fantastique remontée pour passer la ligne d'arrivée du pentathlon moderne la première, samedi 13 octobre. Cette victoire était certes inattendue mais pas tant que ça pour sa famille et ses amis qui ont fait un voyage de 12.000 kilomètres pour venir la supporter à Buenos Aires.


En sixième position après l'épreuve d'escrime, Abdelmaksoud a réalisé une performance étincelante dans la "course-laser" (combiné course/tir), pour casser le ruban d'arrivée avec des larmes de joie, tandis que plus de vingt membres de sa famille et amis applaudissaient à tout rompre dans les gradins.

"Je suis tellement heureuse d'avoir remporté l'or, car c'est le premier exploit de toute ma vie", a déclaré la pentathlète de 18 ans. "Lorsque j'ai franchi la ligne d'arrivée, j'ai pensé que j'avais réalisé mon rêve. J'ai pris le ruban en mains, je voulais l'emporter chez moi Puis j'ai commencé à pleurer parce que je me suis souvenue de tous mes efforts et de toutes les difficultés de l'entraînement, des efforts et du soutien de ma mère et de mon père.... Tellement de larmes. Je n'arrive toujours pas à croire ce que je viens de réaliser."

La version du pentathlon moderne des JOJ de Buenos Aires 2018 combine quatre disciplines : l'escrime la natation, et la course à pied associée au tir au pistolet laser. La course d’Abdelmaksoud, qui s'est élancée en deuxième position après la natation, à 14 secondes de l'Italienne Alice Rinaudo, a été magnifique, puisque la Française Emma Riff et la Hongroise Michelle Gulyas n’ont pas pu la rattraper et ont dû se contenter de l’argent et du bronze.

"Je suis vraiment fière d'elle", a déclaré la sud-africaine Alida Frances van der Merw, qui a terminé en septième position. "Je la connais aussi comme une amie. Nous nous sommes entrainées ensemble dans un camp d'entraînement en Égypte, et elle mérite toutes les facettes de cette médaille d'or."

La Française Emma Riff, gauche, en action contre la Hongroise Michelle Gulyas lors du tour bonus d'escrime (CIO/OIS)

L'Italienne Alice Rinaudo, grande favorite de la compétition avait pris la première place après la natation, mais elle a raté trop de cibles dans la course-laser, ce qui lui a coûté un podium. Elle a fini cinquième. "Abdelmaksoud n'avait jamais rien gagné avant aujourd'hui", a-t-elle déclaré. "Quand j'ai remporté les championnats du monde juniors, elle s'est classée quatrième et c'était son meilleur résultat jusqu'à aujourd'hui. Mais cela fait partie de notre sport, il y a un jour où vous brillez, en particulier aux Jeux olympiques comme elle l'a fait aujourd’hui. Elle a tout donné, elle a mérité l'or parce qu'elle a très bien tiré".

L'Egyptienne Salma Abdelmaksoud compte sur sa précision au tir dans la course laser pour s'approprier la victoire (CIO/OIS)

Salma Abdelmaksoud a mis pour sa part mis l'accent sur efforts fournis, loin des projecteurs. "J'ai travaillé à fond à l'entraînement cette dernière année pour gagner cette médaille. Je me suis entraîné tout le temps possible et imaginable, et tous les jours après les cours. Après ça, je veux m'entraîner encore plus pour me préparer davantage aux prochains Jeux olympiques. J'ai été presque parfaite aujourd'hui au tir. Grâce à cela, j'ai fait quelque chose de grand pour l'Égypte et j'ai rendu fiers ma famille et mon pays.”

Les épreuves de pentathlon moderne à Buenos Aires 2018 se poursuivent avec la compétitions masculine, dimanche 14 octobre sur plusieurs des sites du parc olympique de la jeunesse.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En