skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

La victoire au téléphone

Après avoir remporté l'or à l'épée, l'Italien Davide di Veroli (ITA) a directement pris un téléphone pour partager son triomphe avec ses "deuxièmes parents" à la maison.

La première chose que l'escrimeur italien Davide di Veroli a faite après avoir remporté la médaille d'or à l'épée lundi aux JOJ de Buenos Aires 2018 a été de passer un coup de fil enthousiaste à sa maître d'armes restée au pays. L'athlète de 17 ans a appelé Maria Pia Bulgherini, juste après avoir quitté la piste du Pavillon de l’Afrique où il a battu en finale l'Allemand Paul Veltrup 11-4.

Alors que ses amis et sa famille se précipitaient pour le féliciter, l'autre entraîneur de Veroli, Massimo Ferrarese, a immédiatement remis un téléphone à l'adolescent. Ainsi, Maria Pia Bulgherini n'a rien manqué de l'excitation et du triomphe palpables malgré le fait qu'elle n'a pas pu venir aux JOJ. "Massimo et Maria Pia sont très importants pour moi", a déclaré Davide. "Je les considère comme mes deuxièmes parents."

 

Classé tête de série n°1, Veroli s'avançait en favori pour la victoire dans la compétition à l'épée et même ses adversaires ont été fascinés par ses prouesses. "J'étais vraiment inquiet avant l'assaut parce que Davide est un excellent escrimeur", a déclaré Veltrup. L'Allemand a aussi expliqué qu'il avait un plan pour la finale mais que Veroli a anticipé tous ses gestes. "Il était impossible de gagner contre lui aujourd'hui", a ajouté Veltrup. "J'essayais d'être un peu plus rapide que lui, mais il savait tout ce que j'allais faire."

IOC/OIS

L’Égypte est passée à côté d'une deuxième médaille de bronze, alors que le Kirghize Khasan Baudunov a battu Mohamed Elsayed (EGY) en prolongations (ils étaient à égalité à la fin du temps règlementaire), portant la touche gagnante pour s'imposer 14-13.

IOC/OIS

Du côté de l'épée féminine, la Belge Axelle Wasiak a elle aussi frôlé la médaille de bronze. Le score était à parité à la fin de la troisième manche, avant que la Tchèque Veronika Bieleszova ne porte la touche gagnante, 9-8. "Je pense qu'elle a oublié que c'était la troisième période, les derniers instants du match, alors j'ai eu de la chance", a déclaré Bieleszova. La jeune fille de 16 ans a admis s'être sentie nerveuse toute la journée, mais son mantra personnel l'a aidée à retrouver son calme. "Quand je suis nerveuse, je me répète toujours les mêmes phrases : reste calme, donne une banane au singe qui est dans ta tête et tout ira bien", a-t-elle déclaré.

La médaille d’or féminine a été remportée par l'Ukrainienne Kateryna Chorniy, qui est remontée au score face à l'escrimeuse de Hong Kong Sin Yan Hsieh pour finalement s'imposer 11 touches à 9.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En