skip to content
Date
03 juin 1928
Tags
Amsterdam 1928
Amsterdam 1928

La véloce Betty Robinson effectue des débuts tonitruants

De toutes les aventures spectaculaires vécues par les athlètes olympiques au fil des ans, peu d’entre elles sont de l’ordre de celle de la sprinteuse américaine Betty Robinson.

 


Première femme championne olympique du 100 m, elle demeure à ce jour la plus jeune à avoir gagné cette épreuve et son histoire est l’une des plus remarquables des annales des Jeux.

Quand elle courut la finale du 100 m aux Jeux Olympiques à Amsterdam en 1928, elle n’en était qu’à sa quatrième compétition et elle avait juste 16 ans.

Sa maîtresse d’école, qui l’avait surprise à courir derrière un train, l’encouragea à se mettre à la course. Et lors de sa deuxième compétition, quelques mois avant les Jeux aux Pays-Bas, elle battit le record du monde par un temps non homologué.

Elle arriva à Amsterdam aussi inexpérimentée qu’on peut l’être mais parfois un tel niveau de naïveté joue en votre faveur et Robinson fut loin de se laisser impressionner par l’occasion.

Après une série de faux départs qui vit la disqualification de deux des concurrentes, la finale se réduisit à la confrontation de quatre coureuses.

Quand finalement le départ fut donné, Robinson bondit avec assurance et s’échappa pour l’emporter par un temps record de 12’’2, finissant un pied devant les Canadiennes Bobbie Rosenfeld et Ethel Smith.

Trois ans plus tard, Robinson devait être confrontée à un épisode plus dramatique s’il en est.

Alors qu’elle voyageait à bord d’un bimoteur piloté par son cousin, celui-ci s’écrasa et elle fut donnée pour morte quand les secours la découvrirent parmi les débris de l’appareil. Placée dans le coffre d’une voiture avec son cousin, on l’emmena aux pompes funèbres où l’on se rendit compte qu’elle vivait encore bien que dans un coma profond qui dura sept mois.

Une jambe cassée, un bras écrasé ainsi que de sévères concussions n’entamèrent pas sa détermination à se remettre et en 1936 elle était de retour aux Jeux Olympiques, à Berlin cette fois.

La fracture de sa jambe qui l’empêchait de plier le genou lui interdit le 100 m mais elle put tout de même courir dans le relais et c’est ainsi qu’elle aida le quartette américain à décrocher le 4 x 100 m au terme d’une performance stupéfiante.

back to top En