skip to content
IOC
Date
29 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Voile

La véliplanchiste Lee offre à Hong Kong son premier triomphe olympique


La Hongkongaise Lee Lai Shan a participé quatre ans plus tôt à Barcelone aux épreuves féminines de planche à voile, discipline intégrée pour la première fois au programme olympique. Elle est restée à bonne distance du podium en terminant 11e, mais elle a progressé de manière spectaculaire dans les années qui ont suivi, devenant notamment championne d’Asie et du monde.

Lorsque les Jeux d’Atlanta s’ouvrent, aucun représentant de Hong Kong n’a encore gagné de médaille olympique. Mais cette fois, le pays asiatique compte dans ses rangs une athlète ayant des arguments pour y remédier.

Lee a découvert la planche à voile à l’âge de 12 ans. Après le décès de son père, elle a dû partir aller vivre chez son oncle qui habite sur une île et possède un magasin d’articles de voile. Dès que la jeune Lee s’essaye à la planche à voile, cela devient sa passion.

Sa grande force, c’est sa régularité. Sur le parcours de Savannah à Atlanta, elle ne gagne pas une seule des sept premières courses, mais accumule quatre places de deuxième et une de troisième. Sa victoire dans la huitième régate lui assure la médaille d’or et lui offre le rare privilège de pouvoir suivre la finale de la terre ferme, sachant que la victoire lui est promise quoi qu’il arrive. Hong Kong peut savourer ce triomphe avec elle : 44 ans après l’envoi de la première délégation aux Jeux, le pays obtient sa première médaille olympique et, en prime, une championne olympique à chérir.

back to top En