skip to content
Date
03 déc. 2003
Tags
Actu CIO

La Ve Conférence mondiale sur le sport et l’environnement adopte des mesures constructives




À l’issue de deux journées de réunion fructueuses, les participants à la 5e Conférence mondiale sur le sport et l’environnement sont convenus de mesures de collaboration concrètes afin de garantir le respect des principes de développement durable par le sport. Des stratégies de parrainage aux procédés d’approvisionnement « vert » pour les épreuves sportives, de la conception des sites respectueuse de l’environnement au rôle des athlètes en tant que communicateurs sur les questions environnementales et modèles pour le développement par le sport, la conférence s’est penchée sur des exemples concrets de mesures constructives et a défini une ligne de conduite commune.



Ont assisté à la conférence : des organisateurs des Jeux passés et actuels, des athlètes et des universitaires du monde entier, des délégués des villes requérantes et d’autres membres du Mouvement olympique tels que des représentants des Comités Nationaux Olympiques et des Fédérations Internationales de sports. Les partenariats avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et le comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin (TOROC) ont permis d’illustrer les meilleures pratiques environnementales et la mise en oeuvre des mesures dans ce domaine.



« Le CIO est fier d’avoir organisé cette Ve Conférence mondiale sur le sport et l’environnement », a déclaré le président du CIO, Jacques Rogge. « Notre organisation s’engage à ce que les Jeux Olympiques se déroulent dans des conditions qui attestent d’une attitude responsable envers l’environnement. Nous nous engageons aussi à encourager tous ceux qui ont un lien avec le Mouvement olympique à donner toute son importance au développement durable. »



Le président de la commission sport et environnement du CIO, Pál Schmitt, également président de la Conférence, a déclaré : « Le choix de Turin comme ville hôte de la
5e Conférence mondiale sur le sport et l’environnement a été un excellent choix. En décidant de rénover un certain nombre de sites sportifs plutôt que d’en construire de nouveaux, Turin se prépare à accueillir les Jeux Olympiques d’hiver de 2006 dans le respect de l’Agenda 21 adopté par le CIO. Ces deux derniers jours ont été riches en exemples concrets de stratégies et de techniques de mise en oeuvre. Nous espérons que ces exemples seront une source d’inspiration pour les futurs organisateurs des Jeux, pour le Mouvement olympique et le sport mondial en général, alors que nous travaillons ensemble pour faire de l’environnement le grand gagnant ».

Tags Actu CIO
back to top