skip to content
Date
19 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

La technologie donne vie aux Jeux

En permettant aux familles et aux fans de suivre l'action sportive sur les supports mobiles et les écrans de télévision du monde entier, ou en chronométrant et en offrant des résultats sportifs précis rapidement, la technologie est partout et joue un rôle fondamental aux Jeux Olympiques.


Aux Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, environ 120 000 pièces d'équipement ont été déployées sur tous les sites, 500 km de fibres optiques ont été installés, plus de 2 000 points d'accès Wifi seront utilisés, la 4G sera disponible pour la première fois dans le parc olympique et plus de 600 000 résultats sportifs seront collectés, analysés et transmis. Ces chiffres illustrent une petite partie à peine de la portée de la technologie aux Jeux.

Travailler main dans la main dans l'intérêt des Jeux

"Pendant les Jeux, nous fournissons un service aux athlètes, aux fédérations de sport, aux Comités Nationaux Olympiques (CNO), aux médias et à tous les partenaires", explique le directeur de la technologie et de l'information du CIO, Jean-Benoît Gauthier. "Les Jeux ne pourraient pas se tenir sans ce recours massif à la technologie."

La mise en œuvre et la gestion de cette vaste manifestation requiert un solide groupe collaboratif d'experts et d'équipes techniques dans différents domaines. "Il y a environ 3 000 personnes du comité d'organisation (COJO), du Comité International Olympique (CIO), des partenaires TOP et des partenaires nationaux en matière de technologie, travaillant toutes en étroite collaboration pour la technologie des Jeux", souligne Jean-Benoît Gauthier.

Et de poursuivre : "Le CIO commence à travailler avec le comité d'organisation environ cinq ans avant les Jeux. Nous passons tout d'abord en revue leur plan de technologie stratégique afin de veiller à ce qu'il corresponde à nos objectifs et à ceux de tous nos clients de technologie tels que les Fédérations Internationales de sport, la presse, les diffuseurs via OBS (Services olympiques de radiotélévision). Nous les aidons par exemple dans le choix de leurs partenaires de télécommunications, nous choisissons des partenaires mondiaux de longue date comme Atos, Omega, Panasonic, Samsung et GE, afin de proposer les systèmes et services essentiels aux Jeux. Nous guidons les organisateurs pour le choix de leurs partenaires nationaux, notamment les partenaires clés (télécommunications)."

Les différents partenaires de technologie ont tous un rôle important et spécifique à jouer aux Jeux, depuis l'intégration et la sécurité des solutions à la fourniture des appareils mobiles, des téléviseurs, et de l'équipement électronique nécessaire aux chronométreurs professionnels pour les temps, les scores, l'affichage ainsi que la distribution des résultats.

"Les partenaires apportent leurs meilleures solutions et leur savoir-faire dans leurs domaines de compétences respectifs. Le comité d'organisation est responsable en dernier ressort de la mise à disposition d'une solution technologique transparente pour tous les partenaires."

Surmonter des obstacles uniques

En termes de taille, les Jeux Olympiques d'hiver présentent moins de défis que les éditions des Jeux d'été mais les conditions météorologiques telles que de fortes chutes de neige peuvent constituer des risques car elles ont une incidence sur l'état des sites et peuvent sérieusement affecter le calendrier des compétitions.

Le directeur de la technologie et de l'information du CIO explique : "Le plus grand défi que doivent relever les équipes de la technologie aux Jeux est le même que pour tout le monde. Elles doivent en effet s'assurer que les infrastructures nécessaires au bon fonctionnement des Jeux, telles que les réseaux de télécommunications et l'approvisionnement en énergie, sont prêts et opérationnels à temps."

Avec des personnes qui ont constamment besoin d'être connectées, partout, et via de multiples appareils, la mobilité oblige la technologie à repousser sans cesse les limites. "Les équipements doivent être déployés dans des zones où habituellement il n'y a pas de technologie ou de connectivité. Une approche doit être adoptée en termes de cybersécurité et il faut être en mesure de réagir rapidement et de donner des informations précises en temps voulu au monde entier grâce à nos partenaires, aux sites web et aux médias sociaux", a ajouté Jean-Benoît Gauthier.

La technologie est donc un maillon essentiel du système des Jeux, lequel permet aux différentes personnes de jouir d'une infrastructure moderne, de résultats précis et rapides et de vivre une expérience olympique fantastique, peu importe où elles se trouvent dans le monde.

back to top