skip to content
Date
25 juin 2010
Tags

La Suite Olympique de Rosa Serra à la conquête de la Chine


Le président du CIO signe Olympic Soul/ © CIO/R. Juilliart

Le sport séduit, l’art également… Le baron Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes, aimait à dire que les deux faisaient bon ménage…

Hier, au Musée Olympique, s’est tenue la cérémonie de lancement du programme de reproduction de la Suite olympique de Rosa Serra. Elle a eu lieu en présence de cette dernière, de Jacques Rogge, président du CIO, Urs Lacotte, directeur général, Jilong Ma, directeur de la commission marketing du Comité Olympique Chinois, et Jack Chen de la société Honav.

La Suite olympique est une série de 38 sculptures liée au thème olympique et réalisée par la talentueuse artiste catalane Rosa Serra qui consacra au sport une bonne partie de ses œuvres. La suite a vu le jour en 1984 et il a fallu pas moins dix années pour l’achever. En 1987, un ensemble de 22 sculptures avaient fait l’objet d’une exposition au Musée Olympique (provisoire).

Le président et Rosa Serra/ © CIO/R. Juilliart

Ces sculptures, aujourd’hui propriété du CIO, ont voyagé dans le monde entier, notamment en Chine où l’idée de leur reproduction a germé dans l’esprit de la société Honav, entreprise expérimentée dans le développement de produits sous licence officielle et dans le domaine du commerce de détail. Grâce à un partenariat avec Le Musée Olympique et Comité National Olympique chinois, un programme de reproduction des sculptures a été étudié. Il a vu le jour en mars dernier et hier le président du CIO a été invité à signer, en chinois et avec un pinceau sur du papier de riz, «Olympic Soul» qui symbolise l’accord permettant la reproduction (au maximum 99) des œuvres de la Suite olympique.

En conclusion de la cérémonie, quatre répliques de la Suite olympique recouvertes d’un drapeau ont été dévoilées. Aux dires de Madame Serra, elles sont aussi belles que les originaux!

La Suite olympique est le parfait symbole de l’union existant entre l’art et le sport. Elle représente le seul ensemble de sculptures qui réunit tous les sports olympiques. C’est pour cette raison que Rosa Serra fut autorisée par le CIO à utiliser le terme «olympique» pour baptiser son œuvre.


Ma Jilong et Rosa Serra dévoilent une des reproductions/ © CIO/R. Juilliart

Tags
back to top