skip to content
Date
22 févr. 2006
Tags
Turin 2006 , Suède , Actu CIO , Ski alpin

La star du slalom Anja Pärson décroche enfin l'or

Détentrice de deux titres de Coupe du Monde, Anja Pärson était favorite à Turin. Elle avait décroché l’argent et le bronze en 2002 et visait maintenant l’or.


Mais ce ne fut pas une mince affaire. Le premier événement, la descente, voyait Pärson décrocher la troisième place, mais loin derrière la médaillée d’or Michaela Dorfmeister. Trois jours plus tard, elle courait le combiné : Pärson terminait quatrième après le slalom, mais faisait mieux en descente et prenait la tête au terme de sa dernière course. Pas suffisant cependant pour être sacrée : elle devait à nouveau se contenter du bronze.

Elle avait maintenant quatre médailles olympiques à son palmarès, mais pas l’or tant convoité. À l’instar de nombreux athlètes, c’était cette médaille qu’elle voulait remporter à tout prix.

Elle portait alors son attention vers le slalom. Quatre ans plus tôt, elle avait terminé troisième, une seconde derrière Janica Kostelić après une deuxième course décevante.

Entre-temps, Pärson avait remporté deux titres de Coupe du Monde, mais Kostelić s’était imposée dans le combiné quatre jours plus tôt. Le face à face était haletant. Il ne faisait aucun doute que l’une de ces deux femmes allait remporter l’or.

Les conditions de course étaient variables : la première se déroulait sous un ciel nuageux, la deuxième la nuit. Les légères chutes de neige et le brouillard rendaient les conditions difficiles. Pärson prenait l’avantage après sa première course impeccable, où elle terminait près d’une demi-seconde devant ses concurrentes et bien devant Kostelić, cinquième. Pärson n’était pas aussi forte dans sa deuxième course, mais son temps de 46,66 secondes lui permettait de décrocher l’or.

 

back to top