skip to content
Allsport

La star du ski de fond Lyubov Yegorova garde le meilleur pour la fin

Si le roi des courses de ski de fond hommes s’appelle Bjørn Dæhlie, la reine des épreuves féminines a pour nom Lyubov Yegorova. Précédés par leur immense réputation, ces deux grands athlètes sont venus à Lillehammer pour relever un défi : se montrer à la hauteur des attentes.

Lyubov Yegorova a gagné trois médailles d’or et deux d’argent pour ses débuts olympiques, deux ans plus tôt. Depuis, elle est montée quatre fois sur le podium des Championnats du monde de 1993 et a remporté la Coupe du monde. Bref, c’est la fondeuse numéro un sur la planète. Reste à savoir si elle pourra se montrer toujours aussi brillante dans le chaudron de Lillehammer.

La réponse est un oui franc et massif. Elle entame son défi par une solide démonstration dans le 15 km, où elle termine deuxième derrière l’Italienne Manuela Di Centa, elle-même dans un superbe regain de forme. Deux jours plus tard, les deux athlètes se retrouvent face à face une nouvelle fois dans le 5 km, une course très intense qui les voit occuper à nouveau les deux plus hautes marches du podium. À une différence près : cette fois c’est la Russe qui obtient la médaille d’or, après avoir skié 20 secondes plus vite que sa rivale.

IOC

Après un bref répit, la compétition reprend avec une course semblant vouée à un choc entre les deux femmes. Après avoir signé le meilleur temps dans le 5 km classique, la Russe bénéficie d’un net avantage et, malgré le retour de Manuela Di Centa, elle obtient sa deuxième médaille d’or avec huit secondes d’avance.

Lyubov Yegorova va même décrocher une troisième médaille d’or dans le relais 4 x 5 km. À vrai dire, personne n’est surpris, puisque la Russie ne fait que prolonger une série d’invincibilité qui a démarré cinq ans plus tôt, mais la course est néanmoins mémorable. La Norvège, poussée par la meute de ses supporters, mène durant les trois quarts de la course, avant que Yegorova ne s’élance pour le dernier relais. Elle revient sur la Norvégienne Anita Moen et, au prix d’une belle démonstration de vitesse et de style, elle la dépasse d’abord avant de la distancer de 30 secondes sur la ligne d’arrivée. Elle obtient ainsi sa sixième médaille d’or olympique, la dernière d’une brillante carrière.
Allsport
back to top En