skip to content
Date
09 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO ,

La sportivité l'emporte sur les rivalités

Si la compétition est rude, elle n'empêche toutefois pas les athlètes de nouer de solides amitiés avec leurs adversaires.

Usain Bolt et Yohan Blake n'ont pas tardé à tomber dans les bras l'un de l'autre après avoir disputé la finale du 100 m. D'autres signes de sportivité sont également apparus en prélude à la finale de sprint en kayak hier à Eton Dorney.  

Dans l'épreuve masculine des 1 000 m en kayak monoplace, les quatre premiers des cinq kayakistes sur la ligne d'arrivée avaient passé énormément de temps à s'entraîner ensemble, même s'ils étaient tous de nationalité différente.

En vue des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, le champion olympique Eirik Veras Larsen de Norvège avait en effet passé des mois à s'entraîner dans un camp avec le Canadien Adam Van Koeverden (2e), le Danois Rene Poulsen (4e) et le Suédois Anders Gustafsson (5e). Pendant toute cette préparation, ces quatre amis n'ont cessé de s'échanger les places sur les podiums dans les différents championnats qu'ils ont disputés.

Adam Van Koeverden, qui est arrivé deuxième, a tweeté : "Félicitations à  [Eirik Veras Larsen] de Norvège, notre champion olympique du K1 1 000 m. C'est toujours un plaisir d'être avec toi sur le podium, mon ami ! "

Anders Gustafsson a également félicité les médaillés en ajoutant : "Merci de m'avoir poussé au-delà de mes limites. J'ai tout donné. Ce n'est pas tous les quatre ans, c'est tous les jours."

Rene Poulsen, du haut de ses 23 ans, a posté un long message de respect au gagnant de la course, de 13 ans son aîné : "Cher Eirik Verås Larsen : tu es un GRAND HOMME !", a-t-il écrit sur Facebook. "Il est peut-être plus âgé que moi mais il est aussi le meilleur qu'il n'y ait jamais eu en K1 sur 1 000 m." 

Et d'ajouter : "Si quelqu'un devait me battre, je suis content que ce soit eux (parmi les meilleurs qu'on ait jamais eus)"

Vous pouvez suivre ces athlètes et d'autres athlètes olympiques sur la plateforme officielle Olympic Athletes’ Hub. Consultez-la régulièrement !


 

back to top