skip to content
PyeongChang 2018
Date
23 mai 2017
Tags
PyeongChang 2018 , Actualités Olympiques

La soprano coréenne Sumi Jo nouvelle ambassadrice de PyeongChang

La soprano coréenne Sumi Jo, lauréate d’un Grammy, a été nommée ambassadrice d’honneur des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018. Sa nomination a été annoncée le 22 mai par le Comité d’organisation de PyeongChang (POCOG), lors d’une cérémonie spéciale au Centre de la Presse étrangère de Séoul, la capitale de la République de Corée. Elle est la dernière recrue en date de l’impressionnante armada d’ambassadeurs qui vont œuvrer pour la promotion des Jeux d’hiver de 2018.

Sumi Jo est née en 1962 à Changwon (KOR), et ses prédispositions pour la musique vont être rapidement remarquées. Dès l’âge de 4 ans, sa mère lui fait prendre des leçons de piano et, à peine deux ans plus tard, des cours de chant. Encore adolescente, elle est diplômée de l’école des arts de Sun Hwa en chant et en piano. Très vite, il devient clair que le talent de Sumi Jo la prédestine à l’opéra : elle effectue son premier récital professionnel à l’opéra de Séoul alors qu’elle est encore étudiante à l’université nationale de Séoul.

Peu après sa sortie de l’université, Sumi Jo part en Italie étudier la musique à Rome, à l’Accademia di Santa Cecilia. Elle est depuis devenue une soprano réputée dans le monde entier. Elle a chanté dans quelques-unes des plus grandes métropoles de la planète, notamment à New York, Paris, Barcelone et Londres et sur les plus grandes scènes et avec les meilleurs orchestres, dont l’orchestre philharmonique de Londres, l’orchestre symphonique de Vancouver et le Philharmonique de Los Angeles.

PyeongChang 2018

À ce jour, Sumi Jo a enregistré dix albums en solo. Elle accède à la gloire internationale lors de sa nomination aux Oscars en 2015, pour sa prestation vocale dans le film Youth. Elle a été finalement battue par Stan Smith, récompensé pour sa chanson Writing’s On The Wall dans le film de James Bond, Spectre.

Avec PyeongChang 2018, Sumi Jo n’en est pas à son coup d’essai en matière d’implication dans une grande épreuve sportive. Elle serait même plutôt une grande habituée de la scène sportive. La diva coréenne s’est en effet produite lors des cérémonies d’ouverture de la Coupe du monde de football 2002, organisée conjointement par la République de Corée et le Japon, des Jeux Olympiques de Beijing 2008 et des Championnats du monde d’athlétisme 2011, organisés à Daegu. Elle reconnaît d’ailleurs qu’elle est ravie d’avoir le privilège d’être invitée comme ambassadrice des Jeux Olympiques d’hiver l’an prochain, dans son pays natal. « Je suis enthousiasmée d’être ambassadrice de PyeongChang 2018, dit-elle. C’est un honneur immense d’avoir l’occasion de contribuer à célébrer et promouvoir la musique, la culture et le sport coréens auprès du monde entier, par l’intermédiaire des Jeux. Ça va être une expérience sublime que d’être associée  aux réjouissances et aux festivités de l’an prochain. »

C’est un honneur immense d’avoir l’occasion de contribuer à célébrer et promouvoir la musique, la culture et le sport coréens auprès du monde entier, par l’intermédiaire des Jeux. Sumi Jo
Dans le même temps, le POCOG est ravi d’avoir fait appel à quelqu’un de l'envergure de Sumi Jo comme ambassadrice. Les organisateurs espèrent que sa présence va contribuer à la promotion des Jeux d’hiver de 2018 auprès d’un public plus large. « La culture est l’un des piliers essentiels de PyeongChang 2018, et nous souhaitons montrer au monde la culture et la créativité coréennes », a indiqué Hee-Beom Lee, le président du POCOG. Et d’ajouter : « Sumi Jo est une icône mondiale de la musique. Nous sommes ravis qu’elle nous aide à faire connaître PyeongChang 2018 à un nouveau public et qu’elle fasse partie de nos célébrations culturelles dans toute la Province de Gangwon. »
br />
back to top En