skip to content
Date
23 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

La Solidarité Olympique remporte son lot de médailles


La Solidarité Olympique s'assure que les athlètes talentueux, quelle que soit leur situation financière, ont les mêmes chances de participer au Jeux Olympiques, voire de décrocher une médaille olympique. Aussi met-elle en place des programmes d'aide, en collaboration avec les Comités Nationaux Olympiques les plus défavorisés, et propose-t-elle des bourses aux athlètes. Ces quatre dernières années, le montant total alloué par la Solidarité Olympiques aux programmes de développement du sport au niveau mondial a presque atteint les 250 millions de dollars américains.
 
Centres d'entraînement spécialisés
Une bourse olympique couvre les frais d'entraînement d'un athlète dans des centres spécialisés pour une durée pouvant atteindre 24 mois. Il y a quatre ans à Athènes, les athlètes de la Solidarité Olympique avaient engrangé un total de 57 médailles, dont 17 d'or. À Beijing, jusqu'à présent, les boursiers de la Solidarité Olympique ont déjà décroché 58 médailles et ce nombre devrait vraisemblablement augmenter dans les derniers jours de la compétition.
 
Abhinav Bindra et Usain Bolt
À Beijing, 586 athlètes de 150 pays différents ont bénéficié d'une bourse de la Solidarité Olympique. Parmi eux, on compte plusieurs médaillés d'or, comme Abhinav Bindra, vainqueur au tir à la carabine à air comprimé 10 m et premier Indien à avoir remporté une médaille d'or olympique dans un sport individuel. Sa bourse de la Solidarité Olympique lui a permis de s'entraîner dans le centre national de Colorado Springs aux États-Unis. Le Jamaïcain Usain Bolt, nouveau champion olympique du 100 m et du 200 m et détenteur du record du monde, a lui aussi bénéficié du programme d'aide de la Solidarité Olympique depuis ses 17 ans. C'est en effet à cet âge qu'il a été repéré après avoir remporté l'épreuve du 200 m aux championnats du monde juniors.
 
Succès roumain en judo
Alina Dumitru remporte la toute première médaille d'or olympique de la Roumanie en judo dans la catégorie des moins de 48 kg. À Athènes il y a quatre ans, elle avait terminé cinquième. Mais cette année, à 25 ans, elle n'a fait qu'une "bouchée" de la Cubaine Yanet Bermoy en finale, l'emportant par ippon après seulement 80 secondes de jeu. Elle a également bouleversé l'ordre établi en battant la Japonaise Ryoko Tani en demi-finale alors que cette dernière visait un record : son troisième titre olympique consécutif.
 
Fierté du Zimbabwe
La nageuse Kirsty Coventry du Zimbabwe, qui avait décroché l'or, l'argent et le bronze à Athènes, s'est surpassée cette année en remportant trois médailles d'argent, qui viennent s'ajouter à son titre olympique dans le 200 m dos, avec un record du monde à la clé. Kirsty Coventry reste à ce jour la seule médaillée olympique du Zimbabwe en sport individuel.
Fierté afghane retrouvée
Rohullah Nikpai, originaire de Kaboul, a offert sa toute première médaille olympique à son pays, tous sports confondus, en montant sur la troisième marche du podium dans l'épreuve de taekwondo des moins de 58 kg. Depuis 2004, la Solidarité Olympique travaille en étroite collaboration avec le Comité National Olympique d'Afghanistan et ses athlètes de taekwondo, en les plaçant notamment dans des centres d'entraînement du monde entier en vue de leur participation à Beijing.
 
 Pour en savoir plus sur la Solidarité Olympique
back to top