skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

La Solidarité Olympique : pour que les rêves olympiques deviennent réalité

Le programme de bourses olympiques pour les Jeux de PyeongChang 2018, pensé de façon à ce que les athlètes talentueux aient des chances égales d'accéder à l'arène olympique, a joué un rôle clé dans le parcours de nombreux athlètes et équipes en lice aux Jeux Olympiques d'hiver.

Au total, ce ne sont pas moins de 271 athlètes individuels et 13 équipes présents aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 qui ont bénéficié d'une bourse de la Solidarité Olympique – soit 40 de plus qu'à Sotchi en 2014. Au quatrième jour des Jeux, deux boursiers étaient montés sur le podium et huit avaient fini parmi les huit premiers.

Pour les athlètes désireux de donner le meilleur d'eux-mêmes en compétition, le talent et la détermination ne suffisent pas toujours. Il faut aussi un entraînement de haut niveau, des séances de préparation et la possibilité d'assister à des compétitions organisées partout dans le monde, ce qui nécessite de l'argent, beaucoup d'argent. Le programme de bourses de la Solidarité Olympique aide à couvrir ces besoins.

Les bourses de la Solidarité Olympique comprennent une subvention mensuelle d'un montant fixe pour couvrir les frais d'entraînement des athlètes et une subvention de voyage qui permet aux boursiers de participer aux compétitions de qualification olympique. Au cours des 16 derniers mois, ce sont 435 athlètes individuels de 75 Comités Nationaux Olympiques (CNO) qui ont bénéficié, dans cinq sports, du programme de bourses olympiques pour PyeongChang 2018.

Getty Images

Parmi ceux qui ont reçu une aide figurent les équipes féminines suisse et coréenne unifiée de hockey sur glace, la skieuse kenyane Sabrina Simader, le snowboardeur bulgare Radoslav Yankov et la dynamique équipe jamaïcaine de bob à deux composée de Jazmine Fenlator-Victorian et Carrie Russel.

Getty Images

Certains boursiers ont du reste déjà remporté des médailles aux Jeux. Yuliya Galysheva s'est adjugé le bronze dans l'épreuve féminine des bosses, offrant ainsi au Kazakhstan sa toute première médaille en ski acrobatique. C'est aussi la troisième Kazakhe à décrocher une médaille aux Jeux Olympiques d'hiver. Un autre boursier de la Solidarité Olympique, l'Australien Matthew Graham, a quant à lui remporté l'argent dans les bosses chez les hommes.

Getty Images

"Je voudrais remercier la Solidarité Olympique de m'avoir permis d'être ici aujourd'hui et de réaliser mon rêve", a confié Yuliya Galysheva. "Je voudrais aussi remercier le CNO du Kazakhstan qui a activement participé et collaboré à ce programme. J'espère que nous continuerons à utiliser ce type de programmes dans notre préparation pour les compétitions à venir."

Getty Images

Quant à Matt Graham, il a déclaré : "Je vis dans un pays baigné de soleil, je dois donc souvent me rendre à l'étranger. Je crois que j'ai été absent de chez moi près de 300 jours au cours des 12 derniers mois. Je n'ai pas d'autre choix si je veux être au sommet dans mon sport. C'est pourquoi toute l'aide que je peux avoir est un pas de plus vers la concrétisation de mon rêve. Sans le soutien dont j'ai bénéficié durant ma carrière sportive, comme la bourse de la Solidarité Olympique, je n'aurais jamais pu atteindre ce niveau."

Getty Images

Si l'objectif principal de la Solidarité Olympique est d'aider les athlètes à se qualifier pour les Jeux, les voir monter sur le podium ne fait que confirmer l'impact positif qu'a ce programme.

Apporter une assistance essentielle partout dans le monde

Le programme de bourses olympiques pour PyeongChang 2018 est l'un des 21 programmes mondiaux proposés aux CNO par la Solidarité Olympique dans le cadre de son plan 2017-2020. La Solidarité Olympique gère la part des revenus provenant des droits de diffusion des Jeux destinée aux CNO. Elle redistribue ces fonds par le biais des divers programmes mis à la disposition de tous les CNO reconnus par le CIO. Pour le plan 2017-2020, le budget assistance et développement dépasse les 500 millions d'USD, avec un accent mis plus particulièrement sur la formation et le développement des athlètes dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.olympic.org/olympic-solidarity.

back to top En