skip to content
Getty Images
Date
10 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, PyeongChang 2018
PyeongChang 2018

La snowboardeuse américaine Chloe Kim mène la chasse aux médailles des anciens des JOJ

Pour de nombreux athlètes, les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) ont été un tremplin essentiel vers PyeongChang 2018. Pleins feux sur le #YOGjourney des cinq concurrents les plus prometteurs : l’un d’entre eux décrochera-t-il une médaille ?

Pour quelque 225 athlètes, le chemin vers les Jeux Olympiques d’hiver a commencé par les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ). Grâce aux JOJ d’hiver de 2012 et 2016, toute une génération d’athlètes de premier plan a bénéficié d’une expérience inestimable, sans parler de la possibilité d’obtenir une prestigieuse médaille olympique. En effet, plus de 100 athlètes présents à PyeongChang sont montés au moins une fois sur le podium aux JOJ d’hiver. Gros plan sur cinq sérieux candidats à un doublé olympique à PyeongChang.

Chloe Kim
La snowboardeuse américaine Chloe Kim a scellé sa place au sommet de son sport depuis qu’elle a remporté deux médailles d’or aux JOJ de Lillehammer 2016, où elle était le porte-drapeau de sa nation. Chloe Kim s’était en fait qualifiée pour les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014, mais comme elle n’avait que 13 ans, elle a dû patienter quatre années supplémentaires avant de pouvoir débuter aux Jeux. En tant qu’Américaine d’origine coréenne, le moment est idéal : "C’est plutôt fou de participer à mes premiers Jeux Olympiques dans le pays d’origine de mes parents, dit-elle. Ça devrait être sympa."
Chloe Kim participe au halfpipe dames, qui commence lundi 12 février.

Petra Vlhová
Comme Chloe Kim, la slalomeuse slovaque Petra Vlhová a déjà empoché une médaille d’or aux JOJ d’hiver, puisqu’elle s’était imposée en slalom lors des premiers JOJ de 2012, à l’âge de 16 ans. Petra Vlhová, qui a fait ses premiers pas olympiques d’hiver deux ans plus tard à Sotchi, réalise actuellement la meilleure saison de sa carrière. Ses aptitudes en slalom et en slalom géant lui offrent deux superbes chances de monter sur le podium de PyeongChang.
Petra Vlhová participe au slalom géant dames, lundi 12 février, et au slalom dames, mercredi 14 février.

Jacqueline Loelling
Surnommée "Jacka" par ses amis, Jacqueline Loelling est entrée dans l’Histoire en remportant l’or du skeleton aux tout premiers JOJ d’hiver, il y a six ans. Depuis, la puissante Allemande a remporté deux Coupes du monde de skeleton : elle arrive donc à PyeongChang avec de grands espoirs de médaille. Alors qu’elle a fêté ses 23 ans mardi, elle espère bien sûr un cadeau d’anniversaire idéal : en or massif !
Jacqueline Loelling participe au skeleton femmes, qui débute vendredi 16 février.

Getty Images

Magnus Kim
Né à Busan d’une mère coréenne et d’un père norvégien, le skieur de fond Magnus Kim a choisi en 2015 de représenter la République de Corée plutôt que la Norvège en compétition. Il a ainsi fait ses débuts olympiques dans son pays natal, aux JOJ d’hiver 2016. Magnus Kim a remporté deux médailles d’or ainsi qu’une médaille d’argent à Lillehammer et s’est construit, depuis, une carrière prometteuse. À 19 ans à peine, un formidable avenir s’ouvre devant lui.
Magnus Kim participe au ski de fond messieurs, qui débute dimanche 11 février.

Katie Summerhayes
Katie Summerhayes, l’aînée des deux sœurs britanniques qui participent à la compétition de ski acrobatique, espère beaucoup remporter la toute première médaille olympique de son pays dans ce sport palpitant. Elle a prouvé que c’était certainement dans ses cordes : après avoir porté le drapeau de son pays lors des JOJ d’hiver inauguraux en 2012, elle a participé aux Jeux de Sotchi et remporté l’argent du slopestyle aux Championnats du monde 2015. Katie Summerhayes peut-elle écrire une page d’histoire mémorable cet hiver ? Suivez-nous pour le savoir…
Katie Summerhayes participe au ski slopestyle dames samedi 17 février.

D’autres noms à suivre…
Chaque athlète des JOJ d’hiver présent à PyeongChang est porteur d’une belle histoire. Le skieur marocain Adam Lamhamedi est ainsi devenu le premier Africain à remporter une médaille d’or aux JOJ d’hiver en 2012, et il a ensuite été le porte-drapeau de son pays à Sotchi : "Je voulais montrer aux gens que l’Afrique peut avoir un bon skieur, dit-il, et jouer un rôle d’ambassadeur". Deux skieurs sud-américains, le Brésilien Michel Macedo et le Colombien Michael Poettoz, débutent pour leur part aux Jeux Olympiques d’hiver après avoir participé aux JOJ d’hiver de 2016. Et puis, n’oublions pas Beau-James Wells et Jackson Wells, deux des quatre frères néo-zélandais qui on tous, chose incroyable, participé aux Jeux en ski acrobatique.

Hors du terrain
Le lien avec les JOJ d’hiver ne se limite pas aux terrains de compétition. Beaucoup de brillants Jeunes reporters, qui ont déjà travaillé aux JOJ, sont venus à PyeongChang pour y couvrir les Jeux. Il convient également de prêter attention aux Young Change-Makers (jeunes artisans du changement), sources d’inspiration qui occupent diverses fonctions à PyeongChang : ils sont partout, du contrôle antidopage aux arrivées et aux départs. Si vous les apercevez au détour des Jeux, faites leur un petit coucou !

back to top En