skip to content
YIS / IOC Simon Bruty

La Slovénie au sommet dans les compétitions de saut à ski


Vols au-dessus de Lillehammer pour les compétitions disputées sur les mythiques tremplins des Jeux d’hiver 1994 où l’esprit olympique a fait son retour. Trois compétitions, trois victoires des sauteurs slovènes, tous promis à un grand avenir.

Le spectacle a été total sur les tremplins de Lysgardsbakken, et le saut à ski féminin a fait son retour aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, là où tout a vraiment commencé ! La première épreuve olympique de cette spectaculaire discipline avait en effet eu lieu à Innsbruck en 2012, concomitamment à la création de la Coupe du monde féminine de la FIS, avant que la discipline ne fasse son entrée aux JO d’hiver à Sotchi en 2014.

Les mardi 16 février et jeudi 19 février 2016, tous les compétiteurs et compétitrices ont adoré s’élancer de ces tremplins mythiques, mais pas autant que les jeunes champions slovènes, qui ont dominé leurs épreuves respectives du début à la fin. Bor Pavlovic a remporté la compétition hommes, Ema Klinec s’est imposée avec deux bonds énormes chez les dames, et tous deux ont joint leurs forces avec leur excellent compatriote combinard Vid Vrhovnic pour triompher dans l’épreuve mixte par équipes.

« Je n’ai jamais pensé gagner deux médailles. En ce moment, je pense toujours à la façon dont je peux aller plus loin, plus que de gagner des compétitions » a dit Ema Klinec, la grande star des tremplins à Lillehammer. Dans sa compétition, Ema a réalisé deux sauts à 95.0m et 96.0m plus longs que la quasi totalité des concurrents masculins ! « Mais maintenant, je peux en profiter pleinement. Ça a été un évènement particulièrement agréable pour nous, et nous pouvons vraiment être contents ! ».

La Slovène Ema Klinec © Thomas Lovelock/YIS/IOC

Les nations traditionnellement fortes du saut à ski, y compris le pays hôte, ont fini derrière les conquérants slovènes. Le Norvégien Marius Lindvik s’est adjugé la médaille d’argent et l’Allemand Jonathan Siegel celle de bronze dans la compétition masculine, alors que la Russe Sofia Tikhonova et l’Italienne Lara Malsinger ont pris les 2e et 3e places chez les dames. Dans l’épreuve mixte par équipes, ce sont l’Allemagne et l’Autriche qui sont montées sur le podium.

Klinec et Pavlovic, des athlètes à suivre !

Pour la Slovénie, qui possède déjà dans ses rangs l’actuel n°1 du mondial du saut à ski, Peter Prevc, et bénéficie d’un nouveau centre d’entraînement, véritable pépinière de jeunes champions, remporter des médailles aux JOJ était un minimum. « Bor et Ema sont si forts ! » a noté Vid Vrhovnik, « Je savais que nous pouvions gagner l’épreuve par équipes mixtes si je ne me ratais pas ».

Les Slovènes Ema Klinec, Vid Vrhovnik et Bor Pavlovcic (de gauche à droite) © Thomas Lovelock/YIS/IOC

On attend Klinec comme Pavlovic au plus haut niveau international senior. Ema dispute déjà la Coupe du monde FIS à 17 ans, cet hiver, elle compte trois podiums et occupe à ce stade de la saison le 8e rang mondial. Bor a lui aussi débuté ces derniers mois sur le grand circuit FIS.

Le Slovène Bor Pavlovcic © Simon Bruty/YIS/IOC

Mais avant toute considération de compétitivité sportive, il faut souligner à quel point l’esprit des JOJ a brillé tout du long, les athlètes s’encourageant et se félicitant en se tapant dans les mains après chaque saut réussi. Quelques-uns d’entre eux ne trouveront jamais le chemin des podiums internationaux, mais cela ne les a pas empêchés de vivre un des plus grands moments de leurs vie. « Tout a été tellement fantastique ici ! Je ne peux plus m’arrêter de sourire » s’est exclamé le jeune américain Logan Stankey.

back to top En