skip to content
Date
02 août 2015
Tags
Actu CIO , , Lutte contre le dopage

La Session du CIO informée sur la mise en œuvre de l’Agenda olympique 2020

Au moment de l’adoption unanime de l’Agenda olympique 2020 en décembre dernier, il avait été décidé que chaque Session du CIO aurait désormais un point de l’ordre du jour consacré à la mise en application des 40 recommandations. Aujourd’hui, lors de la 128e Session du CIO à  Kuala Lumpur, un état d’avancement a été présenté sur un certain nombre de  questions : la révision de la procédure de candidature, le programme des sports et la proposition de la ville hôte, la fourniture de solutions clés en main aux COJO, les rôles et responsabilités des Fédérations Internationales, le soutien aux athlètes, les préparatifs pour le lancement de la chaîne olympique, l’éthique, les changements introduits dans la composition des commissions du CIO et les amendements à la Charte olympique.


Le directeur exécutif pour les Jeux Olympiques, Christophe Dubi, et le directeur des sports, Kit McConnell, ont soumis un rapport détaillé sur la mise en œuvre des trois premières recommandations de l’Agenda olympique 2020 – soit positionner la procédure de candidature en tant qu'invitation; évaluer les villes candidates en mettant en avant les principaux risques et opportunités; et réduire les coûts de candidature.

“L’Agenda olympique 2020 apporte non seulement efficacité et transparence, mais ouvre également des perspectives aux pays plus petits qui se sentaient un peu découragés par les dépenses et investissements élevés récemment engagés par certains comités d’organisation,” a déclaré Danka Bartekova, membre du CIO en Slovaquie. “Je suis favorable à ces initiatives car cela signifie qu’une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques sera même possible pour des pays plus petits. Un éventail plus large de pays pouvant soumettre une candidature signifie une expérience plus riche non seulement pour les athlètes mais également pour les passionnés d’Olympisme dans le monde.”

Camiel Eurlings, membre du CIO aux Pays-Bas, a relevé le fait que quatre Comités Nationaux Olympiques européens (de France, d’Allemagne, d’Italie et de Hongrie), ainsi que le CNO des États-Unis avaient déclaré leur intention de présenter une candidature à l’organisation des Jeux de 2024, ce qui dénote  “une évolution prometteuse” indiquant combien les recommandations de l’Agenda olympique 2020 ont été bien perçues.

“Je souhaiterais que cette évolution positive continue de nous encourager à poursuivre énergiquement la mise en œuvre de ces recommandations,” a-t-il  déclaré. Et d’ajouter : “Restons résolument ouverts à la flexibilité conférée par ces recommandations. Je pense vraiment que nous sommes sur la bonne voie.”

Relations avec les CNO

Le CIO a accordé la reconnaissance définitive au Comité National Olympique du Soudan du Sud. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Programme olympique

En application de la Charte olympique, la Session a approuvé aujourd'hui le programme des XXIVes Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, lequel est identique à celui des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014. Les sports inscrits au programme sont le ski, le biathlon, le curling, la luge, le bobsleigh/skeleton, le patinage et le hockey sur glace. Ces sept sports ont grandement contribué au succès de la dernière édition des Jeux Olympiques d'hiver, apportant une réelle valeur ajoutée au programme.

Une proposition de la commission exécutive du CIO sur l'éventuelle admission de nouvelles épreuves pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2022 devrait être présentée à la Session du CIO avant l'édition de PyeongChang 2018.

Fédération mondiale de disque volant (WFDF)

La Session a par ailleurs accordé à la Fédération mondiale de disque volant (WFDF) la reconnaissance définitive du CIO. La FI, reconnue à titre provisoire en 2013, remplit entièrement les conditions requises par le CIO telles que mentionnées dans la procédure de reconnaissance adoptée par la commission exécutive en avril 2007.

La WFDF est l'organe international régissant toutes les disciplines du disque volant, parmi lesquelles l'ultimate, l'ultimate de plage, le disc golf, le freestyle, le guts et les épreuves techniques. La FI compte 62 fédérations affiliées qui représentent le disque volant et les athlètes le pratiquant dans plus de 58 pays.

Administration du CIO et autres dossiers

Le point a été fait également sur les affaires juridiques, l'administration du CIO, l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) et le Conseil International de l'Arbitrage en matière de Sport (CIAS).

back to top