skip to content

La Session du CIO approuve la nouvelle approche relative aux futurs hôtes et le dialogue ciblé avec Brisbane 2032

IOC Session IOC - Greg Martin

Les membres du CIO ont manifesté aujourd'hui un fort soutien aux nouvelles réformes qui ont révolutionné le processus d'élection des futurs hôtes olympiques.


À la suite d'un rapport de la commission de futur hôte pour les Jeux de l'Olympiade à la Session du Comité International Olympique (CIO), les trois niveaux du gouvernement en Australie ont témoigné aujourd'hui des avantages de la nouvelle approche et confirmé leur soutien au projet de Brisbane 2032.

L'incertitude mondiale actuelle devrait perdurer après la pandémie de COVID-19, compte tenu de l'interconnectivité du monde ainsi que des risques financiers et de la résilience nécessaires pour surmonter la situation. Par conséquent, l'opportunité offerte par la nouvelle approche saine et robuste de profiter de l'impulsion donnée par l'excellent projet du comité de Brisbane 2032 et du Comité National Olympique (CNO) australien a été appréciée par la Session du CIO.

La décision d'entamer un dialogue ciblé pour les Jeux Olympiques de 2032 a été approuvée par les membres du CIO, et la commission de futur hôte va maintenant entamer des discussions plus détaillées avec Brisbane 2032 et le CNO australien.

La nouvelle approche

La présidente de la commission, Kristin Kloster Aasen, a rappelé que la nouvelle approche était le résultat direct d'un processus de six ans qui a débuté par les réformes engagées dans le cadre de l'Agenda olympique 2020 (approuvé en 2014) et la nouvelle norme (présentée en 2018), conduisant déjà à des résultats positifs dans la procédure de candidature pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026 (conclue en 2019) et au fort intérêt actuel suscité par l'accueil des Jeux.

L'approche a été modelée pour relever les défis du passé. Avant l'Agenda olympique 2020, la procédure s'apparentait à une demande de franchise, le CIO fixant les conditions de l'appel d'offres. Les candidats potentiels désireux de surenchérir dépensaient des dizaines de millions dans le processus et, s'ils n'étaient pas élus, ils étaient considérés comme des perdants dans leur pays et ne pouvaient plus justifier une autre candidature. Ils ont également été confrontés à de graves problèmes éthiques en raison d'une mauvaise conduite en matière de lobbying. En conséquence, il y a eu de moins en moins de candidats et la réputation du CIO en a souffert.

"La nouvelle approche est dictée par la rigueur, la bonne gouvernance et la transparence. Elle est régie par des règles de conduite aussi bien pour le dialogue permanent que pour le dialogue ciblé, et le mandat de la commission est appliqué avec diligence", a indiqué Kristin Kloster Aasen.

"Les membres de la commission exécutive du CIO et les représentants des pays qui ont exprimé un intérêt pour l'accueil des Jeux ne sont pas autorisés à siéger dans les commissions de futurs hôtes. Les commissions représentent tous les groupes de parties prenantes – les Fédérations Internationales de sport, les Comités Nationaux Olympiques, les athlètes et le Comité International Paralympique. Il existe des règles strictes en matière de confidentialité, de conflit d'intérêts et de conformité au Code d'éthique du CIO.

Le président du CIO, Thomas Bach, a également abordé ces changements hier lors de son discours à la Session du CIO : "Nous avons introduit une approche plus ciblée et plus flexible pour l'élection des futurs hôtes. Nous veillons à ce que les Jeux Olympiques soient désormais pleinement alignés sur les plans et les besoins à long terme des hôtes olympiques et de leurs communautés. La nouvelle approche vise à réduire les coûts au minimum et à empêcher tout abus d'influence et tout lobbying. Notre révolution a eu des résultats positifs immédiats. Peu après que vous ayez approuvé les réformes en 2019, nous avons reçu des déclarations d'intérêt de plus de parties que nous n'en avions vues depuis de très nombreuses années."

IOC IOC
Soutien à Brisbane 2032

Un message vidéo des représentants des trois niveaux du gouvernement en Australie a également souligné les qualités du projet de Brisbane 2032 – son concept technique solide, dont la préparation s'est échelonnée sur cinq ans, l'infrastructure existante, un soutien public et politique fort, la passion et l'expérience des sports olympiques, et l'alignement sur l'ambition à long terme de la région.

Le premier ministre australien, Scott Morrison, a expliqué comment "les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques font ressortir quelque chose de merveilleux dans l'âme australienne. Nous sommes une nation sportive, cela élève notre vision, cela rapproche les gens, cela rapproche les Australiens. Tous les niveaux du gouvernement en Australie travaillent ensemble pour réaliser Brisbane 2032."

La chef du gouvernement du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a déclaré que le comité de Brisbane 2032 voulait s'assurer de pouvoir présenter un plan "qui offrira de grands Jeux et un grand héritage, et qui emmènera tous les Australiens et les habitants du Queensland dans le voyage de leur vie, en apportant des avantages économiques, sociaux et environnementaux que nous avons déjà analysés et que nous sommes certains de pouvoir atteindre."

Le maire de Brisbane, Adrian Schrinner, également président du conseil des maires du sud-est du Queensland, s'est félicité de cette nouvelle approche : "Nous nous développons à un rythme rapide et pour gérer cette croissance, nous faisons des investissements qui soutiennent la durabilité de notre communauté et de la planète. Déjà, grâce à votre processus de dialogue permanent et à vos initiatives de réforme, nous avons été en mesure d'aligner notre plan des Jeux sur notre planification à long terme."

Dans la vidéo, les trois niveaux du gouvernement ont souligné que le travail difficile pour répondre aux exigences du dialogue ciblé ne faisait que commencer. Brisbane 2032 et le CNO australien devront répondre au Questionnaire pour le futur hôte et soumettre les garanties correspondantes. À la suite d'autres échanges, la commission de futur hôte fera un rapport à la commission exécutive du CIO en temps voulu.

Si toutes les conditions requises sont remplies, la commission exécutive pourra soumettre l'élection du futur hôte des Jeux de la XXXVe Olympiade à la Session du CIO. Si les discussions ne sont pas concluantes, Brisbane 2032 réintégrera le dialogue permanent.

Dans le même temps, la commission de futur hôte poursuivra le dialogue permanent avec des parties intéressées afin de les aider à développer leurs excellents projets, pleins de promesses, que ce soit pour les Jeux Olympiques de 2032 si le dialogue ciblé avec Brisbane et le CNO australien n'aboutit pas, ou pour les Jeux Olympiques de 2036 et d'autres éditions futures des Jeux.

back to top En