skip to content
Date
08 févr. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Paris 2024
Paris 2024

La semaine olympique et paralympique de Paris 2024 étend son champ d’action

La troisième édition de la semaine olympique et paralympique a été officiellement lancée lundi au collège Dora-Maar de Seine-Saint-Denis, dans le nord de Paris, avec plus de 1 000 projets vantant les valeurs et les bienfaits du sport dans les établissements scolaires – des écoles maternelles aux universités françaises.

Jusqu'au 9 février et avec le soutien du ministère français de l'Éducation nationale et du mouvement sportif, la semaine olympique et paralympique est au cœur du programme pédagogique de Paris 2024, lequel assure la promotion de l'éducation par le sport et place les valeurs civiques et sportives au cœur de l'apprentissage.

Le collège Dora-Maar a été choisi pour le lancement de cet événement en raison de sa proximité avec le futur village olympique de Paris 2024. Étaient présents pour l'occasion, Tony Estanguet, président de Paris 2024, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

"La semaine olympique et paralympique est un rendez-vous annuel clé du programme pédagogique de Paris 2024", a expliqué Tony Estanguet. "Chaque année, il met en lumière l'impact positif que le sport peut avoir, au-delà de l'organisation des Jeux, en l'utilisant, ainsi que ses avantages et ses valeurs, comme moteur du changement. Nous croyons au pouvoir du sport. Nous sommes convaincus que le sport peut apporter sa contribution à une société plus active, plurielle et tournée vers l'extérieur. L'école est un lieu vital pour transmettre ces valeurs et pour promouvoir un comportement positif chez les enfants, et ce dès leur plus jeune âge."

Nous sommes convaincus que le sport peut apporter sa contribution à une société plus active, plurielle et tournée vers l'extérieur. Tony Estanguet

Daniel Narcisse et Thierry Omeyer, anciens doubles champions olympiques de handball, Arnaud Assoumani, champion de saut en longueur aux Jeux Paralympiques de Beijing 2008, et Charles Rozoy, médaillé d'or en natation aux Jeux Paralympiques de Londres 2012, figuraient également parmi les athlètes présents.

Ces derniers ont pris part à des cours utilisant le sport comme outil pédagogique et ont parlé aux élèves des valeurs du sport, en particulier de la diversité et de la nécessité d'être plus actifs, ainsi que de participer à des activités sportives.

Prithika Pavade, 14 ans, joueuse de tennis de table, et Tallya Brillaux, médaillée d'argent en boxe aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires en 2018, ont quant à elles représenté les athlètes de la génération 2024, qui ont opposé leurs talents à ceux des médaillés olympiques Jean-Philippe Gatien et Sarah Ourahmoune.

 

 

Génération 2024 et programme pédagogique de Paris 2024

Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu ont remis au collège Dora-Maar un certificat officiel "Génération 2024" en reconnaissance de ses initiatives visant à inviter les jeunes à pratiquer un sport.  

Depuis sa création en 2018, la certification "Génération 2024" a été décernée à près de 1 000 établissements scolaires en France. Elle reconnaît les écoles qui font du sport un pilier de leur cursus éducatif.  

L'initiative comprend la gestion de projets en partenariat avec des clubs de sport, la participation à la semaine olympique et paralympique, à la Journée nationale du sport scolaire et à la Journée olympique – organisée chaque année le 23 juin – en accueillant et en soutenant des athlètes de haut niveau et en permettant à d'autres athlètes d'utiliser des installations de sport.

 

 

En quoi consiste la semaine olympique et paralympique ?

La semaine olympique et paralympique est un événement annuel conçu pour promouvoir le sport auprès des jeunes. Dans ce programme, les valeurs civiques et sportives sont au cœur de l'apprentissage. La semaine olympique et paralympique fait partie du cursus du ministère de l'Éducation nationale depuis 2017 et est en cours de déploiement dans tous les établissements d'enseignement en France et dans les départements et territoires d'outre-mer, et ce pour toutes les catégories d'âge.

La semaine olympique et paralympique vise à sensibiliser les élèves aux valeurs de l'Olympisme et du Paralympisme, à encourager les jeunes à faire du sport et à devenir plus actifs et à utiliser le sport comme un outil éducatif et récréatif.

Elle a également pour ambition d'initier les élèves aux disciplines olympiques et paralympiques, à changer leur perception du handicap et à encourager les jeunes à s'engager dans le volontariat et à faire preuve de civisme.

"Au cours de la semaine olympique et paralympique, j'espère voir les élèves valides et les élèves handicapés découvrir l'éventail complet des sports qui existent et trouver un sport qu'ils souhaiteraient pratiquer", a commenté Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. "C'est au mouvement sportif de passer à l'action et de développer le handisport et le sport adapté dans les clubs. Le sport offre à notre société une merveilleuse occasion de changer, de devenir plus tolérante et ouverte aux autres. C'est un vecteur d'épanouissement, d'autonomisation et de rencontre avec les autres, en particulier lorsque les athlètes handicapés et valides peuvent se surpasser et cultiver leur sens de la communauté, de la performance et du vivre ensemble."

 

 

Quelque 1 000 projets dans toute la France

Près de 1 000 écoles, soit près du double du nombre de 2018, participent en France et dans les départements et territoires d'outre-mer grâce à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE).

Tout au long de la semaine, une centaine d'athlètes visitent des écoles et des établissements d'enseignement pour partager les valeurs olympiques et paralympiques et leur passion pour le sport et pour expliquer de quelle manière la pratique d'un sport peut améliorer la santé et le bien-être.

Parmi ces athlètes, citons les anciens médaillés d'or olympiques, Alain Bernard (natation) et Jérôme Fernandez (handball), et l'actuelle championne paralympique d'athlétisme Nantenin Keita.

Le président de Paris 2024, Tony Estanguet, s'est lui aussi rendu dans six écoles à travers le pays.

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a pour sa part commenté : "Le sport enseigne la tolérance, l'intégration, le respect de la diversité et des règles, et inculque une culture du progrès. C'est aussi un outil pédagogique précieux en termes de sciences et d'histoire. La semaine olympique et paralympique est une étape importante sur cette voie parce qu'elle célèbre les valeurs du sport, lequel joue un rôle utile en faveur du bien de tous, rôle qu'il est de notre responsabilité de partager avec la jeunesse de notre pays."

back to top En