skip to content
Date
13 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Escrime , Fédération de Russie

La Russie renverse la vapeur face à la France et remporte le fleuret par équipes !

La Russie a remporté vendredi le titre olympique de fleuret par équipes sur la piste de l’Arena Carioca 3 en s'imposant en finale contre la France 45 touches à 41, la médaille de bronze revenant aux Américains.

Timur Safin, Alexeï Cheremisinov, Artur Akhmatkhuzin et Dimitri Zherebchenko apportent à la Russie son troisième titre en escrime après les sacres de Yana Egorian au sabre et Inna Deriglazova au fleuret.

Getty Images

Au fleuret masculin, la Russie, vice-championne du monde en titre, récupère un titre qu'elle n'avait plus remporté depuis Atlanta en 1996. Et elle prend sa revanche sur la France qui l'avait battue à deux reprises aux Championnats du monde, en 2013 à Budapest dans le match pour la 3e place, et en 2014 à Kazan en 2014.

La Russie récolte les fruits du recrutement du maître d'armes italien Stefano Cerioni, arrivé sur les bords de la Volga après les Jeux de Londres, où il avait presque tout gagné avec l'Italie: triplé chez les filles, et or par équipes chez les messieurs.

Getty Images

Tandis que la Russie triomphe, les Français (Erwan Le Péchoux, Enzo Lefort, Jeremy Cadot, Jean-Paul Tony Helissey) peuvent nourrir des regrets tant ils ont dans un premier temps dominé cette finale. Il menaient en effet 25-16 après avoir remporté quatre des cinq premiers duels, puis 30-25. Les Russes ont alors commencé a prendre l’ascendant. L’avance de cinq touches acquise (35-30) au terme des sept premières reprises a fondu lors du seul duel disputé le remplaçant Jean-Paul Tony Helissey, sévèrement dominé par Artur Akhmatkhuzin 10 touches à 3. Passés devant au score (40-38), les fleurettistes russes n’ont plus rien lâché, et Erwan Le Péchoux, brillant jusqu'alors (deux duels, dix touches à trois), n'a pu renverser la tendance dans le dernier relais contre Alexey Cheremisinov.

« Nous croyions dans notre victoire », a dit Artur Akhmatkhuzin, « Jusqu’à la ce que la dernière touche ait été portée, vous n’avez pas encore perdu. L’expérience des dernières années dans des situations identiques a joué un grand rôle pour nous. C’est le sport, et cela peut arriver. Il y a aussi des exemples où nous gagnions et où les autres nous rattrapaient », Alexey Cheremisinov résumant d’un mot cette superbe victoire : « C’est magique ! ».

L’équipe des Etats-Unis (MIles Chamley-Watson, Alexander Massialas, Gerek Meinhardt, Race Imboden) a remporté la médaille de bronze en battant l’Italie (Andrea Baldini, Giorgio Avola, Daniele Garozzo) 45 touches à 31.

Getty Images

back to top En