skip to content
Date
01 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , Water polo

La Russie en marche, les États-Unis et l’Espagne partagent les points - Londres 2012 - Water-polo

La lutte pour la suprématie continue dans le tournoi féminin de water-polo, où la Russie a lancé un défi aux autres nations et où les États-Unis et l’Espagne n’ont pas réussi à se départager.

La Russie est venue à bout de l’Italie et affiche ses intentions de remporter une médaille.

Après une première mi-temp prudente, les médaillées de bronze aux championnats du monde se sont échappées au cours du troisième quart-temps, sans être inquiétées par la riposte tardive des Italiennes.

Elles affichent un taux de 100 % de victoires après leur victoire serrée sur la Grande-Bretagne lors de leur dernier match.

La Russie a marqué en premier pour mener à la fin du premier quart-temps. Elles ont doublé la mise en deuxième période, mais l’Italie est revenue à un but avant le repos.

Les Russes ont passé à la vitesse supérieure pour remporter l’avant-dernier quart-temps 4-1 et creuser l’écart avec leurs adversaires.

Une réaction trop tardive des Italiennes leur ont permis cependant de remporter le dernier quart 2-1, pour un résultat final de 7-4 en faveur des Russes.

Dans le groupe A, l’Espagne et les États-Unis ne sont pas parvnenus pas à se départager à l’issue d’un match nul 9-9.

Les deux équipes on pu compté sur un départ gagnant, mais elles ont finalement dû partager les points après une rencontre tendue au Pavillon water-polo.

L’Espagne a dominé la première mi-temps, mais leurs adversaires dans la seconde. Les Espagnoles se sont mis en marche et ont rapidement pris les devants sur la marque de 3-1 à l’issue du premier quart, pour conserver ce matelas de deux buts d’avance à la pause, atteinte sur le score de 5-3.

Les États-Unis ont jailli des blocks dès le début du troisième quart pour combler leur déficit, avant que l’Espagne ne reprenne l’avantage à 6-5.

Elles ont gâché une fantastique occasion de creuser l’écart lorsque leur capitaine Jennifer Pareja a tiré un penalty directement dans les bras de la gardienne de but américaine. ^Peu après, les États-Unis ont engrangé dans la foulée et marquer à nouveau, égalisant 6-6.

Un autre but des Américaines leur a donné l’avantage pour la première fois du match à une minute de la fin du troisieme quart-temps conclu sur le score de 7-6 en faveur des États-Unis.

Finalement, l’Espagne a clôturé le quatrième quart-temps par un but, portant le score à 9-9 au coup de sifflet final.

La Hongrie a arraché la victoire à la Chine au cours d’un affrontement palpitant, passant devant pour la première fois avec moins de deux minutes à jouer avant de s’accrocher et de l’emporter 11-10.

La Chine a mené pendant la plus grande partie de cette rencontre du groupe A, mais la Hongrie qui n’a jamais été vraiment distancée s'est littéralement jetée sur leurs adversaires dans les dernières minutes.

Dans la dernière rencontre de la journée, l’Australie a enregistré une large victoire 16-3 face à la Grande-Bretagne.

Les Australiennes ont mené de la première à la dernière minute, dominant dans tous les compartiments du jeu pour conclure par une très confortable victoire.

back to top