skip to content
Date
10 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , République de Corée , Football

La République de Corée pour une première - Londres 2012 - Football

La République de Corée a remporté la première médaille olympique de son histoire en football, en dominant le Japon 2-0 dans le match pour la troisième place ce soir au Millenium Stadium.

Park Chuyoung, l’attaquant d’Arsenal, a mis les siens sur orbite grâce à un superbe but inscrit en solitaire à la 38e minute. Son capitaine Koo Jacheol a ensuite scellé la victoire coréenne 11 minutes après le début de la seconde mi-temps.

Malgré sa plus grande possession de balle, le Japon n’a jamais pu déborder la défense très bien organisée de son adversaire.

Koo, le capitaine de la République de Corée, a eu un rôle prépondérant tout au long de la rencontre. Il a également réclamé un penalty logiquement refusé après s’être laissé tomber dans un duel avec Hiroki Sakai.

Il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir le premier tir cadré, œuvre de Hiroshi Kiyotake. Sa tentative au ras du sol a néanmoins été détournée, de manière peu convaincante, par le gardien coréen Jung Sungryong.

Le Japonais Sakai a ensuite placé une tête au-dessus du but sur corner, mais c’est finalement la République de Corée qui est parvenue à ouvrir la marque, Park récupérant un mauvais dégagement de la défense adverse avant de brillamment se défaire de Daisuke Suzuki et de tromper Shuichi Gonda.

Yuki Otsu s’est créé une belle occasion d’égaliser au tout début du second acte, mais il a trop écrasé son tir après une jolie combinaison avec Keigo Higashi.

La punition est venue quelques secondes plus tard par l’intermédiaire du joueur de Sunderland Ji Dongwon, qui prolongeait une longue relance de son gardien pour permettre à Koo d’aller battre une nouvelle fois Gonda.

Le score aurait encore pu s’alourdir à l’heure de jeu, mais Gonda a réussi à détourner la frappe enroulée de Kim Bokyung sur son poteau.

Les Japonais ont ensuite poussé, tentant de revenir dans le match, mais leurs espoirs de s’offrir un final haletant se sont envolés à trois minutes du coup de sifflet final, lorsque la tête victorieuse de Yoshida a été invalidée pour cause d’obstruction sur Jung.

back to top