skip to content

La République de Corée conclut en beauté les compétitions de patinage de vitesse


Kim Min Seok chez les hommes et Park Ji Woo chez les dames remportent brillamment les médailles d’or des spectaculaires « Mass Start » (départ groupé) qui concluaient vendredi les épreuves de patinage de vitesse à Hamar.

Comme à Innsbruck en 2012, les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer ont mis à l’affiche une discipline spectaculaire, seulement vue aux Jeux d’hiver à Lake Placid en 1932 : la course en départ groupé, (« Mass Start ») où 26 concurrents et 25 concurrentes se sont affrontés sur l’anneau de glace du Drakkar de Hamar, vendredi 19 février, avec 10 tours à parcourir, ponctués par un sprint accordant des points aux trois premiers à mi-course.

L’aspect tactique prend de l’importance dans ce type d’épreuve spectaculaire, où d’inévitables frottements et contacts se produisent, et où il faut choisir de quelle manière on va mener sa course.

Ainsi, les sud-coréens Kim Min Seok et Jae Woong Chung, tous deux déjà médaillés dans ces JOJ (or sur 1500m pour Kim, bronze sur 500m et or dans la compétition de sprint par équipes de CNO mixtes pour Chung) choisissent-ils de rester bien calés dans le peloton durant la première partie de la course. Lors du sprint du 5e tour, remporté par le Belarus Yevgeny Bolgov, ils sont respectivement 14e et 10e.

Mais les brillants jeunes patineurs jaillissent à l’avant dans les derniers tours. A part une petite alerte (« A un moment, j’ai cru que j’allais tomber ! » note Kim), ils mènent la meute dans l’emballage final et réussissent le doublé : Kim Min Seok l’emporte d’un patin devant Jae Woong Chung.

Le Norvégien Allan Dahl Johansson parvient à arracher la 3e place juste derrière les deux sud-coréens, le trio de tête ayant creusé un écart conséquent puisque Bolgov, le vainqueur du sprint à mi-distance, arrive 4e à 1.49.

Park Ji-Woo à la photo finish !

Scénario identique dans la course féminine. On ne retrouve pas sur le podium les patineuses qui ont pris les trois premières places du sprint intermédiaire. La Sud-Coréenne Park Ji Woo, médaillée d’or du 1500m, l’emporte après être revenue de l’arrière, d’extrême justesse (photo finish) devant la Chinoise Han Mei qui s’adjuge sa 3e médaille d’argent à Lillehammer après le 500m et le 1500m. La compatriote de Park, Kim Min Sun est aux premières loges pour assister à cette victoire si serrée : elle prend le bronze, après avoir gagné le 500m.

La nature même de la Mass Start est de regrouper des patineurs spécialisés en sprint et d’autres plus performants sur les longues distances, ainsi que ceux qui sont compétitifs dans les deux domaines. Savoir disposer de plusieurs options stratégiques est la clé du succès. La première partie de la course se déroule généralement en peloton groupé, puis les places deviennent chères dans les deux derniers tours.

Les jeunes patineurs de la République de Corée globalement dominateurs à Lillehammer (aucun titre individuel ne leur a échappé chez les dames et un seul chez les hommes, celui du 500m) se sont montrés particulièrement affutés dans cet exercice !

« C’était ma toute première Mass Start et j’ai tellement appris ! », a noté la Norvégienne Camilla Wangen Evjevik qui a terminé 19e. « Ca frotte beaucoup dans le peloton, ça m’a surprise. J’essaierai d’être moins timide la prochaine fois ! ».

back to top En