skip to content

La protection des athlètes au cœur de la Journée pour un sport plus sûr

safe sport Getty Images
Date
08 août 2020
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Ce samedi 8 août, le Comité International Olympique (CIO) participe à la célébration de la Journée pour un sport plus sûr, dont la promotion est assurée par l'Initiative internationale pour la protection des enfants dans le sport, une coalition de plus de 60 organisations œuvrant de concert pour améliorer la sécurité de la pratique sportive. Le CIO est représenté au sein du conseil consultatif de cette coalition.

La Journée pour un sport plus sûr est l'occasion de réfléchir et de sensibiliser à la protection des athlètes à l'échelle mondiale, en encourageant chaque sport et chaque organisation de sport au service du développement à s'attaquer à ce problème et à renforcer la protection des athlètes.

La sécurité et le bien-être des athlètes sont une priorité et une valeur fondamentale pour le CIO, lequel s'est engagé à diriger et à soutenir le Mouvement olympique dans la mise en œuvre de mesures de protection, conformément à sa mission énoncée dans la Charte olympique, à savoir "promouvoir la pratique du sport en toute sécurité et la protection des athlètes contre toute forme de harcèlement et d'abus".

Ainsi que l'a déclaré S.A.R. le Prince Feisal Al Hussein, membre de la commission exécutive du CIO et président du groupe de travail de l'organisation sur la prévention du harcèlement et des abus dans le sport : "Tous les athlètes ont le droit de pratiquer un sport en toute sécurité, un sport respectueux, juste et équitable, libre de toute forme de harcèlement, de discrimination et d'abus." Et d'ajouter : "C'est sur ce principe que reposent les initiatives du CIO en matière de protection des athlètes, lesquelles s'inscrivent dans le droit fil des objectifs de la Journée pour un sport plus sûr visant à sensibiliser et à encourager les organisations sportives à agir."

Le groupe de travail du CIO sur la prévention du harcèlement et des abus dans le sport coopère avec des experts en la matière ainsi qu'avec les parties prenantes du Mouvement olympique afin d'élaborer et lancer des initiatives visant à protéger les athlètes du harcèlement et des abus dans le sport. Il comprend des représentants des quatre commissions du CIO suivantes : athlètes, entourage des athlètes, médicale et scientifique et femmes dans le sport.

Initiatives lancées lors des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ)

Un cadre a été mis en place pour les Jeux Olympiques et les Jeux Olympiques de la Jeunesse, lequel détaille de quelle manière les incidents peuvent être signalés pendant la période des Jeux, quelles sont les actions ultérieures qui doivent être prises et comment les athlètes peuvent être informés afin de mieux reconnaître les formes de harcèlement et d'abus.

L'une des principales nouveautés, introduite pour la première fois aux Jeux de Rio 2016, a été la présence d'une responsable des programmes de protection dans le village olympique, disponible pour tout incident ou conseil que les athlètes souhaiteraient signaler ou obtenir.

IOC
Formation

Le CIO a préparé plusieurs vidéos et outils pédagogiques destinés à sensibiliser le mouvement sportif à la prévention du harcèlement et des abus dans le sport. Des formations en ligne gratuites sont à la disposition des athlètes dans plusieurs langues.

Des activités éducatives sont également organisées durant les Jeux dans le cadre des initiatives lancées par Athlete365 pour mobiliser les athlètes. Aux JOJ de Lausanne 2020, deux stands ont été aménagés dans les villages olympiques de la jeunesse de Lausanne et Saint-Moritz afin d'expliquer aux athlètes ce que sont le harcèlement et les abus dans le sport et de veiller à ce qu'ils comprennent bien leurs droits et responsabilités en matière de pratique sportive en toute sécurité.   

Soutien apporté au Mouvement olympique

Afin de guider et d'aider les Fédérations Internationales (FI) et les Comités Nationaux Olympiques (CNO) à définir leur propre stratégie pour prévenir le harcèlement et les abus, le CIO a préparé en 2017 le Référentiel sur la protection des athlètes. Ce document a été rédigé en coopération avec plus de 50 parties prenantes, parmi lesquelles des athlètes, des FI, des CNO et des spécialistes de la question.

En 2016 déjà, les Directives du CIO à l'intention des FI et des CNO relatives à la création et à la mise en œuvre d'une politique de protection des athlètes contre le harcèlement et les abus dans le sport expliquaient ce que le chef de file du Mouvement olympique considérait comme des normes minimales pour l'adoption de telles dispositions.

Le CIO apporte un soutien permanent aux organisations qui élaborent actuellement leurs politiques en la matière ; à cette fin, une série de webinaires destinés aux FI a été organisée en 2019, de concert avec l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF) et l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'hiver (AIOWF).

La série composée de dix webinaires a rassemblé 38 experts sportifs du monde entier, lesquels ont fourni des conseils en matière de bonnes pratiques dans 12 domaines clés liés à la protection des athlètes et discuté des problématiques que rencontrent toutes les organisations qui prennent des mesures de protection ou créent leurs propres politiques.

Des webinaires destinés aux CNO suivront en 2020, lesquels porteront sur : les enjeux culturels auxquels sont confrontés les CNO lors du lancement et de la mise en œuvre des initiatives en faveur de la protection des athlètes ; le développement de leurs compétences dans ce domaine ; et le partage des bonnes pratiques. Ces webinaires permettront également d'entrer en contact avec des experts qui seront à même d'apporter une aide supplémentaire.

back to top En