skip to content
Al Tielemans YIS/IOC
Date
16 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Biathlon , 7,5 km , Poursuite , Femmes , Actu CIO

La première championne olympique de la jeunesse d’hiver de l’Ukraine a pensé à sa mère


Première médaillée d’or ukrainienne des JOJ d’hiver dans le 7,5 km poursuite femmes, au terme d’un final palpitant lundi au stade de biathlon des Birkebeineren, Khrystyna Dmytrenko a pensé en franchissant la ligne d’arrivée à sa mère et à son pays.

« Je ne me sens pas fatiguée après ces deux jours de courses. Je suis contente, pour moi et pour mon pays : c’est notre première médaille », dit-elle au terme de 25 min 12 s 9 de ski avec seulement deux tirs ratés.

« En franchissant la ligne d’arrivée, j’étais sur un nuage et j’ai pensé que ma mère était en train de regarder cette course à la télé », ajoute-t-elle. Bien que sa mère ne soit pas biathlète, c’est elle qui a encouragé Khrystyna et sa sœur aînée, qu’elle a élevées toute seule, à s’y mettre.

Grâce à un sans-faute dans le dernier tour, l’Ukrainienne a pu dépasser la Norvégienne Marthe Krakstad Johansen (25 min 20 s 4) et la Française Lou Jeanmonnot-Laurent (25 min 20 s 5) séparées seulement par un dixième de seconde.

« Je n’ai pas fait attention à mes adversaires, car j’étais concentrée sur ma course, poursuit Khrystyna Dmytrenko. Au début, j’ai manqué deux cibles, c’est pourquoi j’ai fait attention au tir et ensuite à skier le mieux possible. Ce n’est qu’au dernier tir debout [lors du dernier tour] que j’ai vu que chacune de mes rivales avait manqué un tir et je me suis dit : ‘Bon, maintenant tu dois toucher toutes les cibles et ensuite skier à fond’. »

De son côté, Marthe Krakstad Johansen a récolté sa deuxième médaille d’argent des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lillehammer 2016, après sa seconde place du 6 km sprint femmes (dimanche 14 février). « C’est super, je suis très contente. C’est une sacrée perf’», dit-elle.

Lors d’un sprint final très serré, alors qu’elle était spatule contre spatule avec la biathlète française, la détermination de la Norvégienne a été décisive : « J’ai pensé que je ne devais pas rater mon sprint et que je devais la prendre [la médaille d’argent]. »

La Norvégienne Marthe Krakstad Johansen (à droite) coiffe la Française Lou Jeanmonnot-Laurent pour le gain de la médaille d’argent du 7,5 km poursuite femmes. Photo : Al Tielemans, YIS/CIO

La médaillée de bronze Lou Jeanmonnot-Laurent a été contente de son podium, mais elle a reconnu être « un peu déçue, car je suis passée à deux doigts de la deuxième place ».

« Si je l’avais remarquée [Marthe Krakstad Johansen] un peu plus tôt, j’aurais pu la battre. Mais je ne l’ai vue qu’à la dernière minute », souligne la jeune Française.

Écrit par Emma Lupano, YIS/CIO

Emma Lupano est reporter au Service d’information des JOJ (Youth Information Service, YIS) de Lillehammer. Basée à Milan, Emma a couvert les cinq dernières éditions des Jeux Olympiques ainsi que les JOJ d’Innsbruck 2012 et Nanjing 2014. Spécialiste de la Chine, elle travaille depuis quatre ans à Beijing comme journaliste free-lance.

back to top En