skip to content
IOC
Buenos Aires 2018

La peur des hauteurs n'empêche pas le succès pour Lin Shan

La plongeuse chinoise Lin Shan peut bien être terrifiée quand elle se tient sur les tremplins, mais quand elle s'élance, elle a l'habitude de bondir sur la première marche du podium. Déjà titrée en haut-vol 10 m, Lin s'est imposée le 15 octobre au tremplin 3 m devant la Russe Uliana Kliueva et l'Américaine Bridget O'Neil.


La peur des hauteurs n’a pas empêché la Chinoise Lin Shan de dominer les épreuves de plongeon des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018. Lundi 15 octobre, la jeune femme de 17 ans a vaincu son acrophobie avec succès pour la deuxième fois en trois jours, ajoutant la médaille d’or du tremplin 3 m féminin à celle qu’elle avait remportée en haut-vol 10 m 48h plus tôt.

Lin a fortement impressionné spectateurs et juges du Natatorium, l'emportent avec un score de 505,50, plus de 60 points de mieux que la médaillée d'argent russe Uliana Kliueva, En dépit de ses performances à répétition et de sa nette domination, Lin a reconnu qu'elle considérait comme terrifiante l'expérience de se tenir plusieurs mètres au-dessus du bassin. "J’ai peur des hauteurs. Puis je plonge et voilà. Dans ce moment là, je ne pense pas à ça. "

Alors que Lin était l'archi-favorite pour une deuxième médaille d'or à Buenos Aires, l’Américaine Bridget O’Neil a été surprise de se retrouver sur la troisième marche du podium. "J'ai simplement essayé de rester calme, de garder la tête froide et de plonger du mieux que je pouvais", a-t-elle  déclaré."C'était tellement inattendu!".

IOC

La médaille olympique remportée par l'Américaine de 17 ans, est le dernier ajout en date à la collection de la famille O'Neil.  Son grand-oncle, John Thomas O’Neil, a remporté deux médailles d’or olympiques avec l’équipe américaine de rugby à XV à Anvers en 1920 et à Paris en 1924. "C’était un homme formidable et un travailleur acharné. J'ai la chance d'avoir eu un modèle aussi proche dans ma famille."

La Britannique Maria Papworth a terminé quatrième derrière O'Neil. Cela n'a fait que renforcer sa détermination à franchir de nouvelles étapes. "Cela me donne simplement faim pour en faire plus", a déclaré la plongeuse de 16 ans.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En