skip to content
Buenos Aires 2018
Buenos Aires 2018

La Péruvienne Samantha Bello déterminée à nager dans le sillage de son père

La Péruvienne Samantha Bello a la natation dans le sang. Le père de la jeune fille de 15 ans, Juan Carlos, a été l’un des meilleurs nageurs que le Pérou ait jamais produit et a même terminé quatrième du 200 m quatre nages à Mexico 1968.


 

La jeune Samantha, qui a participé aux séries du 200 m nage libre femmes des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, mercredi 10 octobre, semble avoir les mêmes objectifs exigeants qui ont fait de son père le nageur qu’il était. Malgré un record personnel de 2’04’’95 - presque une seconde de moins que son record précédent - l’adolescente péruvienne n’était pas du tout satisfaite de sa performance.

« Ce n’est pas un bon chrono », dit-elle. « J’ai établi un nouveau RP mais je n’ai pas rempli mon contrat car je voulais nager en 2’03’’. »

Samantha, l’une des plus jeunes nageuses à participer aux JOJ, savait qu’elle avait peu de chances d’entrer en finale. Elle a d’ailleurs terminé à près de trois secondes de la dernière qualifiée. Néanmoins, cette expérience lui sera précieuse.

Elle est habituée à la compétition de haut niveau, puisqu’elle a participé aux Championnats du monde juniors de natation de la FINA 2017 : « J’étais à Indianapolis l’an dernier. C’était aussi une expérience incroyable, même si le niveau est encore plus relevé ici qu’il n’était là-bas, aussi incroyable que cela puisse paraître. »

Détentrice du record national féminin du Pérou dans sa catégorie d’âge sur 200 m, 400 m et 800 m nage libre, les exploits de son père sont naturellement une source d’inspiration pour elle : « J’aimerais faire encore mieux que lui. Je veux aller plus loin et aller chercher des résultats. Je pense que c’est ce que tout le monde veut faire : améliorer ce que les gens ont réalisé avant vous. Si on y met toute sa volonté, on peut y arriver. »

IOC

« Je cherche toujours à améliorer mes chronos et j’ai un esprit de compétition très développé », ajoute-t-elle. « Si je ne réalise pas le temps que je veux faire, je m’énerve. »

Samantha retournera au Natatorium pour le 400 m nage libre féminin vendredi 12 octobre et elle espère beaucoup bien se comporter : « Le 200 m et le 400 m sont mes spécialités, mais j’ai aussi nagé le 800 m. Je veux juste faire de mon mieux et me surpasser. »

Quand on lui demande de réfléchir à son expérience olympique globale, elle répond : « Les Jeux sont très bien organisés. Tous les pays se sont présentés avec des équipes complètes, ça paraît incroyable. Je suis venu avec mon entraîneur et mes parents, qui sont là pour me soutenir. »

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En