skip to content
Date
16 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

La paire de volleyball de plage du Venezuela cœur battant

S’ils n’ont pas le physique imposant qui va souvent de pair avec les volleyeurs de plage de l’élite, les Vénézuéliens Jose Gregorio Gomez et Rolando Hernandez ont parcouru beaucoup de chemin grâce à leur engagement et à leur cœur.


« C’est une bonne équipe, mais leur principale force, c’est leur attitude, l’énergie et l’envie qu’ils mettent dans le jeu, dit Mauro Hernandez, leur entraîneur. Ils sont relativement petits pour ce sport, mais ils compensent cela avec le cœur. C’est un don dû à leur personnalité, mais c’est également quelque chose sur lequel nous travaillons depuis assez longtemps à l’entraînement, avec des simulations et des conseils psychologiques. »

Après avoir terminé troisième des Championnats du Monde de Volleyball de Plage M-19 à Porto au Portugal, il y a quinze jours, la paire arrive aux jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014 dans une forme prometteuse.

« La compétition sera plus ardue car toutes les équipes sont fortes ici. Mais nous n’allons rien lâcher et nous nous battrons bec et ongles pour gagner », dit Jose Gregorio Gomez surnommé « Tigrito » (le petit tigre).

Ancien joueur de volleyball, Gomez qui culmine à 1,75m a décidé de se concentrer sur la discipline de plage. « J’ai de meilleurs résultats sur le sable et j’aime davantage l’environnement, c’est-à-dire l’adrénaline et le public. Chaque match est une grande expérience », dit-il.

Dans la poule F, les Vénézuéliens affronteront l’Indonésie, la Pologne, les États-Unis, l’Autriche et le Rwanda qui sera son premier adversaire, dimanche 17 août, sur le terrain numéro 3 du Parc Sportif Olympique de la Jeunesse de Nanjing.

« Il s’agit d’un groupe relevé et beaucoup d’équipes peuvent remporter ces Jeux, dit l’entraîneur Mauro Hernandez. Je pense notamment à la Russie, le Brésil, l’Ukraine, la France, l’Autriche, l’Argentine, la Pologne et Porto Rico. »

back to top