skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

La Norvège imbattable dans le sprint par équipes hommes. 3e titre pour Klaebo !

Le tandem Martin Johnsrud Sundby/Johannes Høsflot Klaebo remporte brillamment la compétition masculine de sprint libre par équipes en ski de fond, mercredi sous les projecteurs du stade d'Alpensia. A 21 ans, Klaebo gagne sa troisième médaille d'or à PyeongChang 2018. L'équipe de Norvège devance celle des athlètes olympiques de Russie, et le duo français s'adjuge la médaille de bronze.

Il n'y pas eu de suspense pour la victoire dans la finale du sprint par équipes hommes. Dès la mi-course, Johannes Høsflot Klaebo a creusé l'écart en tête. Martin Johnsrud Sundby a continué à accélérer, et Klaebo a fini le travail avec une large avance. Le fondeur de 21 ans est le deuxième athlète des Jeux de Pyeongchang 2018 à s'adjuger trois médailles d'or après le biathlète français Martin Fourcade.

Restés dans le match pour le podium tout du long, les athlètes olympiques de Russie Denis Spitsov et Alexander Bolshunov prennent la médaille d'argent, Bolshunov passant la ligne d'arrivée à 1:71 de Klaebo qui a terminé en roue libre.

La Suède était aussi dans l'explication finale pour les 2e et 3e places. Mais le Français Richard Jouve, coéquipier de Maurice Manificat, a pris le meilleur sur Calle Halfvarsson (en équipe avec Marcus Hellner)  pour aller quérir le bronze à 2:02 des vainqueurs.

Getty Images
Sundby inspire Klaebo, Klaebo inspire sundby

Johannes Høsflot Klaebo, le nouveau phénomène du ski de fond mondial, qui a tout écrasé cet hiver en Coupe du monde, n'est que le quatrième athlète à gagner une troisième médaille d'or dans les mêmes Jeux avant de fêter ses 22 ans, ajoutant ce titre à ceux du sprint individuel et du relais 4 x 5 km. "C'est un sentiment fantastique de finir premier ici. Nous étions tous les deux très nerveux aujourd'hui, et je n'avais pas très bien dormi. Martin Johnsrud Sundby m'a énormément inspiré. Il a été le meilleur skieur de fond au monde ces dernières années. Voir comment il fait, et comme il s'entraîne, cela veut tout dire".

Martin Johnsrud Sundby est sur la même longueur d'ondes : "Ces deux derniers jours ont été très durs pour les nerfs, nous avons abordé tous les scénarios, et nous avons parlé de la façon dont nous allions résoudre cette course de la meilleure façon possible. Et je pense que nous avons réussi au mieux en finale ! Nous avons besoin de vacances, mais il nous reste encore une course à disputer".

Et à propos de son jeune coéquipier "Ce gas m'inspire. Il n'est arrivé que la saison dernière, et cette année, il nous monte ce que le ski de fond moderne doit être. Il possède un talent que tout le monde peut observer maintenant, mais il n'a que 21 ans. Je pense donc avoir un ou deux conseils à lui donner ces prochains temps, mais il a très certainement emmené le ski de fond vers un autre niveau".

Getty Images
Deux médailles pour la France : inédit en ski de fond aux Jeux

Maurice Manificat gagne sa deuxième médailles à PyeongChang 2018 après le bronze en relais, et notamment grâce à lui, c'est la toute première fois que la France s'adjuge deux médailles en ski de fond dans les mêmes Jeux. "Ça s'est déroulé comme sur les plans. On avait programmé des choses. J'ai réussi à appliquer la tactique avec mon ressenti et mon physique. Je suis content d'avoir accroché au Suédois Marcus Hellner dans la dernière bosse, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby avait creusé un petit trou, mais il fallait être au contact. C'était le mot d'ordre. J'ai réussi à le faire.

Quant à son coéquipier Richard Jouve, "c'est une bête ce gars. Les sprinteurs, ce sont des masses de muscles, ils nous impressionnent franchement. Du coup de le voir, les Suédois calés juste derrière, c'était vraiment quelque chose !"

Getty Images
back to top En