skip to content
Date
19 janv. 2012
Tags
Innsbruck 2012 , JOJ

La Néerlandaise Sanneke De Neeling décroche l’or en patinage de vitesse sous les yeux de son grand-père


La Néerlandaise Sanneke De Neeling a découvert le patinage de vitesse grâce à son grand-père lorsqu’elle n’avait que six ans. Il était donc logique que son grand père âgé de 81 ans soit présent pour sa victoire en patinage de vitesse sur 3 000 mètres femmes aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de 2012 à Innsbruck.

Après avoir décroché l’argent au 1 500 mètres lundi dernier, Sanneke De Neeling avait annoncé qu’elle viserait l’or au 3000 mètres. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a atteint son objectif avec style.

Elle est montée sur la première marche du podium avec un temps de 4’37’’33, soit 4,52 secondes de mieux que la médaillée d'argent, la Japonaise Rio Harada. La Coréenne Li Su Jang a remporté la médaille de bronze en réalisant un temps de 4’42’’72.

La présence de son grand-père pour son moment de gloire sur la piste olympique de patinage de vitesse a rendu l’événement encore plus spécial pour Sanneke De Neeling.

« Mon grand-père est ici », a-t-elle commenté. « J'avais six ans quand il m'a emmené à la patinoire de patinage de vitesse pour la première fois. J’y ai fait mon premier tour de patinoire et j’ai tellement aimé que j’ai décidé de continuer ».

Pour la course Sanneke avait mis du vernis orange sur ses ongles, la couleur nationale de son pays. On dirait que ça lui a porté chance. « C’est vraiment super [d’avoir remporté l’or]. J’ai fait la course de ma vie », a-t-elle déclaré. « J’avais imaginé cette prestation, j’avais de bonnes sensations ce matin et j’ai senti que tout irait bien. »

Une fois sûre d’avoir décroché l’or et après avoir serré son frère dans ses bras, Sanneke a appelé sa meilleure amie, Nina. « Elle devait aller en cours, donc elle n’a pas pu suivre la course », a-t-ell expliqué. « Je lui ai dit 'j’ai décroché l’or, j’ai l’or, j’ai la médaille d’or’».

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de 2012 à Innsbruck ne sont pas encore terminés pour les Néerlandais. Sanneke De Neeling participera vendredi à la compétition de patinage de vitesse de départ en ligne, mais elle est un peu nerveuse à l’idée de patiner en groupe.

« Je ne sais pas, j’espère que je serai encore vivante à la ligne d’arrivée », a-t-elle plaisanté. « J’ai un peu peur de tomber ou de me faire mal. »

Li Su Jang, la médaillée de bronze a confié qu'elle pensait décrocher l’or. « Je suis déçue de ne pas être arrivée première », a-t-elle commenté. « Je m'attendais à remporter l'or en fait, mais j’étais nerveuse et je ne suis pas allée assez vite. J’étais vraiment épuisée et je n’ai pas réussi à exécuter ce que j’avais prévu. Mon record personnel est 4’33’’, j’ai fait une course beaucoup moins bonne aujourd’hui. »

back to top