skip to content

La lutte pour les qualifications déchaîne les passions - Londres 2012 - Volleyball

La course pour les qualifications au tournoi féminin de volleyball a pris une nouvelle tournure le 7e jour, alors que plusieurs concurrentes ont inscrit des victoires décisives.

La Turquie a fait monter la pression dans la poule B en prenant le dessus sur la République de Corée en cinq sets palpitants.

Du côté de l’équipe de Marco Aurelio Motta, on a pu assister à une lente remontée dans le tournoi, après deux premières rencontres sans victoire.

Elles semblaient cependant prometteuses contre le Brésil malgré une défaite et ont depuis quelques victoires à leur actif, en comptant le match marathon d’aujourd’hui qui a duré un peu plus de deux heures, alors qu’à deux reprises elles menaient par un set pour le laisser filer.

La victoire les place devant le Brésil au classement, repoussant les championnes en titre loin des places de qualifications malgré leur victoire tendue sur la Chine dans la matinée.

Le Brésil doit à présent battre la Serbie lors du dernier match sans que sa progression soit une certitude, alors que la Turquie pourrait encore passer même en perdant contre les leaders, les États-Unis, lors de leur dernier match dépendamment de l’issue de celui contre les Brésiliennes.

Le Brésil, champion en titre, s’est fait une sacrée peur contre la Chine pour conserver et défendre sa médaille d’or.

Les Sud-Américaines ont joué en dessous de leur niveau jusqu’à présent dans ce tournoi et une troisième défaite les éliminerait de la qualification des quarts de finales.

Mais elles ont réussi à rester présentes jusqu’à la rencontre finale contre la Serbie qui n’a remporté aucune victoire, en prenant en main leur progression.

Ce n’est pas l’impression qu’elles donnaient lorsqu’elles ont laissé passer une quatrième balle de match, mais elles ont bien réagi en ripostant en force contre la Chine de façon déterminante.

Pendant ce temps, les Russes continuaient sur leur lancée en battant les Japonaises en quatre sets pour conserver leur record inégalé.

Ayant remporté les deux premières manches, elles ont laissé filer la troisième, avant de reprendre le dessus dans la quatrième manche en mettant à profit leur taille.

La première occasion pour les Britanniques de se qualifier en quarts de finales a été écartée par la République Dominicaine, pendant que les États-Unis continuaient à triompher avec une rencontre facile contre la Serbie, qui n’a pas gagné un seul match.

L’équipe de Hugh McCutcheon, qui vise une première médaille d’or, a été magnifique pendant tout le tournoi, culminant avec une victoire de 3-1 sur le Brésil au début de la semaine.

Leur dernière performance n’était pas loin derrière elles, leurs adversaires Européennes leur ayant laissé peu de chances malgré leur taille imposante au filet. Elles sont les dernières de la poule B.

Le résultat confirme que les États-Unis sont les vainqueurs de la poule, avec le tournoi à la ronde mis en place pour défier la Turquie dimanche.

Durant le dernier match de la soirée, l’Italie a porté à quatre sa série de matches sans défaite, prenant le meilleur en trois sets secs sur une Algérie toujours sans victoire.

Il a seulement fallu 59 minutes aux Européennes pour battre les seizièmes meilleures au monde, s’assurant le prolongement de leur parcours parfait dans la poule A.

back to top