skip to content

La lutte gréco-romaine à l’affiche avec des premières victoires pour Ismael Borrero Molina et Roman Vlasov

La journée inaugurale des compétitions de lutte sur le tapis de l’Arena Carioca 2 a mis le Cubain Ismael Borrero Molina et le Russe Roman Vlasov à l’honneur, puisqu’ils se sont adjugés l’or dans leurs catégories respectives des 59kg et des 75kg en Gréco-Romaine.


Ismael Borrero Molina, champion du monde en titre des 59kg, a eu l’honneur de remporter la première médaille d’or des compétitions de lutte de Rio 2016, en surprenant 4-0 le Japonais Shinobu Ota en finale.

Getty Images

Plus tard lors de cette même journée inaugurale, le champion olympique des 74kg à Londres en 2012 est à nouveau monté sur la première marche du podium en battant 3-1 le Danois Overgaard Madsen dans l’ultime combat de la journée.

Disputés devant un public nombreux et enthousiaste massé dans les gradins de l’Arena Carioca 2, les débuts de la lutte à Rio en style Gréco-Romain ont connu un joli succès. Les modifications des règles introduites avant les Jeux n’y étant pas pour peu, grâce à des combats plus rapides, plus agressifs sur le tapis et générant plus de points au tableau de marque.

Le japonais Shinobu Ota a été une des vedettes du jour, arrivé de nulle part pour brillamment dominer plusieurs prétendants au podium dans son parcours improbable vers la finale. Parmi eux, le champion olympique en titre et septuple champion du monde iranien Hamid Soryan, battu 5-4 lors du tour préliminaire.

Le champion du monde 2015 Ismael Borrero Molina n’était pas décidé à laisser Ota couronner sa belle journée avec la médaille d’or. Le Cubain s’est montré supérieur en reversant sur la tapis son adversaire dans la première manche de la finale, et a scellé sa victoire avec un 2e tombé dans le 2e acte. En obtenant un 8-0 en points techniques, pour un score final de 4-0, Molina a apporté l’or à Cuba pour la septième fois consécutive aux Jeux Olympiques. Les médailles de bronze sont allées au Norvégien Stig-Andre Berge et à l’Ouzbek Elmurat Tasmuradov.

Getty Images

« Je suis vraiment content d’être sacré champion olympique » a dit Ismael Borrero Molina. « C’est beaucoup d’émotion, c’est difficile à expliquer. ». En évoquant la finale, il a ajouté : « Ca a été vraiment vite, mais j’ai été capable d’être le plus fort pour m’installer au sommet! ».

Nouvelle médaille d’or pour Roman Vlasov

Le programme de la lutte aux Jeux ayant évolué, par la suppression d’une catégorie hommes en Gréco-Romaine, une autre en lutte libre, pour l’addition de deux catégories en lutte féminine, toutes les catégories de poids ont été révisées. Ainsi, Roman Vlasov, sacré en 74kg à Londres en 2012, s’est-il imposé à Rio chez les 75kg.

Dimanche, il a mené son parcours autoritaire avec une coupure à un sourcil subie dans un combat préliminaire. Cela ne l’a pas empêché de calmer les ardeurs du Danois Mark Overgaard Madsen en finale, récoltant un maximum de points techniques pour une victoire 3-1.

« Je me sens très bien », a expliqué Vlasov, qui remporte à Rio son deuxième titre olympique consécutif, « C’est un plaisir d’être ici. Pas seulement moi, mais tous ceux qui ont tenté de gagner une médaille. Et maintenant, le rêve est devenu réalité et nous sommes à Rio! C’est énormément d’émotion. J’ai tant à dire, mais je n’ai pas assez de mots. C’est simplement que je suis si heureux ! ».

Getty Images

Dans cette catégorie, le lutteur de la République de Corée Kim Hyeonwoo a partagé la médaille de bronze avec l’Iranien Saeid Morad Abdvali

back to top En