skip to content
2016 Getty Images
Date
30 sept. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , , Natation

La légende Phelps établit de nouveaux records à Rio

Lorsque Michael Phelps pénètre au Maracanã en tête de la délégation américaine pour la cérémonie d’ouverture de Rio 2016, il est déjà l’olympien le plus récompensé de tous les temps. Comme il le montrera lors des deux semaines suivantes, il n’est pas d’humeur à se reposer sur ses lauriers.

Phelps est un remarquable compétiteur et il est revenu une cinquième et dernière fois aux Jeux Olympiques, car il en veut plus. Le nageur âgé de 31 ans a tiré sa révérence sportive après avoir gagné six médailles à Londres 2012, mais deux ans plus tard, il était de retour avec la volonté de montrer à Rio ce dont il est capable, que malgré le poids des ans, il est toujours irremplaçable dans le bassin. Mais s’il est sur le point de se retirer maintenant, avec la pépinière de concurrents pétris de talent qui s’efforce de lui succéder, ce ne sera pas aussi facile.

Lorsque Phelps prend place pour nager le deuxième relais du 4 x 100 m nage libre masculin, une lueur brille dans ses yeux. Sa contribution, qui a permis aux États-Unis de rattraper une équipe française qui avait pris un super départ, s’avère décisive et si des doutes subsistaient encore quant à son aptitude à revenir à la compétition olympique, ils sont levés de manière spectaculaire. L’équipe américaine enlève la médaille d’or, la 19e de ce métal pour Phelps.
Il est désormais dans une période faste, et son prochain succès va provenir d’une épreuve individuelle. Phelps a déjà gagné deux médailles d’or et une d’argent sur 200 m papillon lors de précédents Jeux. Cette fois, il veut récupérer son titre et il y parvient de façon spectaculaire. En coiffant le Japonais Masato Saka de quatre centièmes de seconde dans un affrontement des plus serrés, il lève ses mains en l’air et les pointe vers le ciel. Cela n’a pas été sans mal, mais Phelps se retrouve une fois de plus sur le toit du monde.
Après cela, les médailles vont s’enchaîner à toute vitesse. Plus tard le même jour, Phelps et l’équipe des États-Unis gagnent le relais 4 x 200 m nage libre pour les quatrièmes Jeux consécutifs. Quatre, le chiffre magique de Michael Phelps au 200m 4 nages également. Suivi comme toujours par une foule de supporters idolâtres dans les tribunes du stade olympique aquatique, il bat un nouvel adversaire japonais, Kosuke Hagino, pour remporter sa quatrième médaille d’or à Rio 2016 et son quatrième succès d’affilée dans l’épreuve.
Sur 100 m papillon, il sera battu par l’un de ses jeunes rivaux, le Singapourien Joseph Schooling, mais Phelps va encore récolter une médaille d’or supplémentaire. Une fois encore, sa présence inspire son équipe, cette fois dans le 4 x 100 m 4 nages, et la victoire lui apporte une 23e médaille d’or et la 28e, tous métaux confondus, au cours d’une carrière olympique époustouflante.
C’est tout simplement un ensemble de performances étourdissant. Personne d’autre n’est capable à Rio 2016 d’égaler ses cinq médailles d’or et son unique médaille d’argent. On a mis en doute son appétit pour la victoire, ainsi que son aptitude à concourir à un âge où les nageurs réussissent rarement à gagner avec régularité. Il a cloué le bec à tous les sceptiques et réaffirmé son statut d’olympien dont les exploits serviront de source d’inspiration à d’autres durant des décennies.

Regardez d’autres vidéos de Michael Phelps sur la chaîne olympique.

back to top En