skip to content

La légende olympique Lindsey Vonn revient sur son parcours et révèle que Vancouver 2010 a "tout changé"

Lindsey Vonn Vancouver 2010 Getty Images
Lindsey Vonn a battu des records pour le plaisir au cours de sa carrière, mais un an après avoir pris sa retraite avec plus de victoires en Coupe du monde de ski alpin qu'aucune autre skieuse de l'histoire, la championne olympique avoue qu'un moment se démarque nettement des autres… 

"Cette victoire a tout changé", se rappelle Lindsey Vonn, 35 ans, en évoquant avec joie être devenue la première championne olympique de descente des États-Unis aux Jeux de Vancouver 2010.

 

Pour beaucoup, cette championne du monde de descente et de super-G, ayant remporté cinq des six dernières descentes de Coupe du monde, partait favorite pour décrocher l'or au Canada. Mais, fidèle à un style qui la caractérise depuis une décennie et demie au firmament, la native du Minnesota ne s'est pas facilité la tâche. À peine une semaine avant le début de la course à Whistler, Lindsay Vonn s'est blessée à la jambe lors de l'entraînement.

De loin, la pression semblait presque insurmontable. Annoncée par la plupart des médias comme l'un des plus grands noms des Jeux et longtemps saluée comme une référence dans son sport, Lindsay Vonn semblait soudain pouvoir être sur le point de craquer. Mais en plus de la météo, qui a joué en sa faveur en prolongeant le temps de récupération de la skieuse, Lindsay Vonn possédait une botte secrète que peu connaissaient.

"Je me souviens avoir vu Hermann [Maier] chuter dans la descente et avoir pensé qu'il s'était cassé le cou... puis il a remporté l'or quelques jours plus tard", a déclaré Lindsay Vonn au sujet du skieur autrichien qui semblait défier la physique dans son parcours vers les sommets, aux Jeux Olympiques de Nagano 1998. "J'ai toujours gardé le souvenir qu'il avait surmonté cet accident."

 

Lindsay Vonn avait déjà connu un événement digne de celui d'Herman Maier. Aux Jeux Olympiques de 2006 à Turin, elle avait été hospitalisée après un grave accident en entraînement avant sa deuxième apparition olympique. Alors que la plupart des mortels auraient été ravis d'émerger et de finir septième en super-G, huitième en descente et quatorzième en slalom, Lindsay Vonn considérait qu'elle n'avait pas pu donner le meilleur d'elle-même.

Pour elle, il n'était pas question de laisser sa deuxième chance s'envoler. Seizième au départ de la descente, l'objectif de la triple olympienne à l'époque était avant tout de soutenir sa compatriote, la championne de slalom géant Julia Mancuso. À la fin de la course, Lindsay Vonn et Julia Mancuso étaient presque à une seconde du peloton de tête qui se débattait sur le parcours excessivement difficile de Whistler. Mais, contre toute attente, Lindsay Vonn est parvenue à se détacher en creusant un écart de 0,56 seconde.

Elle avait réussi.

Lindsey Vonn Vancouver Getty Images

"Je rêvais de gagner les Jeux Olympiques depuis l'âge de neuf ans", a-t-elle déclaré. "J'ai senti que j'avais finalement atteint un objectif pour lequel j'avais travaillé longtemps et que ma famille m'avait aidé à atteindre. " 

"Cela m'a ôté un poids des épaules. Cela m'a valu, à moi et à mon sport, une belle reconnaissance. Cela m'a montré que ma famille n'avait pas fait autant de sacrifices pour rien."

Il n'est pas surprenant que ce moment, dix ans plus tard, reste son souvenir sportif préféré. 

"Je suis championne olympique et c'est quelque chose que personne ne pourra jamais m'enlever à moi ou ma famille", a déclaré Lindsay Vonn, également médaillée de bronze dans le super-G de Vancouver.



La victoire a été un vecteur de réussite, avec Lindsay Vonn en lice pour une course en or totalement inédite et égalée seulement maintenant par son unique coéquipière Mikaela Shiffrin. Prenez par exemple la saison 2011/2012 : Lindsay Vonn a remporté cinq descentes en Coupe du monde, quatre super-G, deux slaloms géants et un combiné. C'était plus que suffisant pour lui assurer un quatrième titre au classement général.

Pendant longtemps, Lindsay Vonn semblait pouvoir surpasser la légende suédoise du slalom, Ingemar Stenmark, laquelle a remporté la Coupe du monde 1986, mais son style à la pointe de la technologie lui a coûté très cher sur le plan physique. Début 2013, elle s'est déchiré le ligament croisé antérieur et le ligament collatéral médial, et après s'être de nouveau blessée au même genou, elle a été contrainte de manquer les Jeux Olympiques de Sotchi en 2014.

En 2015, elle a dépassé l'Autrichienne Annemarie Moser-Proell en devenant la skieuse la plus titrée de Coupe du monde. Mais même vers la fin, elle se concentrait sur le plus grand des événements.

"Être une athlète olympique est un grand honneur et procure un sentiment unique", a déclaré Lindsay Vonn.

Être une athlète olympique, c'est faire de son mieux pour avancer, gagner ou perdre. Être bonne joueuse, agir de façon responsable et respectueuse avec tout le monde, coéquipier ou compétiteur, sur le terrain et en dehors.

Et d'ajouter : "L'esprit olympique vit tous les jours en chacun de nous."

Lindsey Vonn Vancouver Getty Images

Elle a ensuite mis fin à sa carrière en maintenant son corps mal en point suffisamment longtemps pour remporter le bronze en descente à PyeongChang en 2018, ses quatrièmes Jeux Olympiques. Le fait que 24 millions de personnes l'aient suivie sur la chaîne de télévision américaine NBC en dit long sur l'impact de Lindsay Vonn sur ses compatriotes.

Pour la skieuse elle-même, l'équation était toujours simple.

"Le travail acharné, la détermination, une excellente équipe, la capacité de ne jamais abandonner et une attitude positive sont probablement les principales raisons de mon succès", a-t-elle déclaré.

Son dernier événement mondial s'est terminé de façon prévisible. Victime d'une lourde chute en super-G aux Championnats du monde 2019 à Åre, en Suède, Lindsay Vonn a prouvé que l'histoire se répétait en descendant de la table du kiné pour décrocher le bronze en descente.

Sa dernière réflexion sur cette carrière magique ne concerne pas directement le sport, mais quelque chose d'encore plus grand.

"Défiler lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2002 est probablement l'un de mes souvenirs les plus chers hors des pistes", a révélé Lindsay Vonn. "La cérémonie ayant eu lieu juste après le 11 septembre, les émotions étaient décuplées pour tout le monde et les Jeux Olympiques ont vraiment rassemblé notre pays. On pouvait sentir cette énergie. C'était incroyable."

back to top En