skip to content
Date
12 sept. 2014
Tags
Actu CIO , Munich 1972

La légende de la natation Shane Gould revient sur son triomphe de Munich

Sensationnelle quintuple médaillée, dont trois fois en or dans la piscine des Jeux de Munich 1972 alors qu’elle était âgée de 15 ans et qu’elle n’allait pas poursuivre plus loin sa carrière sportive l’Australienne Shane Gould donne quatre décennies plus tard un sens à son parcours olympique dans notre nouvelle vidéo de la série « paroles d’Olympiens ». 


La piscine olympique de Munich ne vibre pas qu’aux exploits du septuple médaillé d’or américain Mark Spitz entre le 28 août et le 4 septembre 1972. Chez les dames, une adolescente australienne pas encore âgée de 16 ans éclabousse elle aussi ces Jeux de tout son talent. Shane Gould remporte le 200m nage libre en 2:03.56, le 400m nage libre en 4:19.04 et le 200m 4 nages en 2:23.07 : trois nouveaux records du monde. Elle prend également la médaille d’argent derrière l’Américaine Keena Rothhammer sur 800m nage libre et le bronze à l’arrivée l’épreuve reine du 100m nage libre gagnée par l’Américaine Sandy Neilson. Shane Gould est l’athlète féminine la plus couronnée des Jeux de la XXe olympiade.
 
Elle mettra très rapidement un terme à sa carrière sportive la même année, non sans avoir été  la seule nageuse, hommes et femmes confondus, à avoir détenu en même temps tous les records du monde en nage libre, du 100m au 1500m en plus de celui du 200m 4 nages, entre décembre 1971 et septembre 1972, la première également à remporter trois médailles d’or olympiques agrémentées de trois records du monde et la première nageuse à gagner cinq médailles dans cinq épreuves individuelles au cours des mêmes Jeux.

En se retournant sur cette prodigieuse quinzaine olympique, ce n’est pourtant pas sa série d’exploits aquatiques que retient la championne australienne, plus de 40 ans après. « Je me revois dans les gradins lors de la cérémonie d’ouverture. Quelle excitation ! Quelle émotion de voir le monde entier représenté par des athlètes, tous réunis pour jouer les Jeux. Ce n’était pas une cérémonie pompeuse, il n’était pas question de nationalisme, mais d’une très belle musique, de drapeaux multicolores flottant au vent, d’une célébration de la vie, de la jeunesse et de ses capacités physiques, de gens venus du monde entier rassemblés pour y participer. C’est pour ça que les Jeux sont si fameux ! ».

Shane Gould n’a en fait jamais arrêté de nager. Elle a élevé ses quatre enfants et continue de courir en catégorie vétérans où elle accumule les victoires et les records du monde. Le 15 septembre 2000, elle revivait la grande émotion d’une cérémonie d’ouverture en comptant parmi les six plus grandes championnes du sport australien, dernières porteuses de la flamme dans le stade olympique de Sydney.  

back to top