skip to content
Date
25 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

La kayakiste Anna Pfeffer sur le podium contre toute attente


Les athlètes s'entraînent pendant des années dans l'espoir de réaliser une bonne performance aux Jeux Olympiques. Ils font le maximum pour arriver en parfaite condition physique, avec une stratégie claire et une préparation optimale. Mais parfois, le destin s'en mêle.

Le meilleur sportif au monde, peut-être même le meilleur de tous les temps, peut chuter face à l'imprévu. Un faux pas dans une course, une chute en gymnastique, un moment de distraction en tir à l'arc… Contre toute attente, la kayakiste hongroise Anna Pfeffer va vivre son plus grand succès suite à un accident inattendu.

Pfeffer participe à la finale du 500 mètres kayak monoplace. À 23 ans, elle participe à ses premiers Jeux Olympiques, ce qui ne l'empêche pas de se maintenir dans la course à mi-parcours. À cet instant, son kayak se retourne brusquement. Pfeffer est en difficulté, mais un bateau est immédiatement dépêché pour la secourir. Tandis que la Hongroise est extraite de l'eau, Lyudmila Pinayeva remporte la médaille d'or.
Pfeffer est choquée, mais sa détermination n'est pas entamée pour autant. Elle doit prendre part à la finale du 500 mètres kayak biplace programmée une heure et demie plus tard. Malgré l'incident, elle décide de concourir aux côtés de sa partenaire, Katalin Rozsnyói.

Peut-être cet accident a-t-il décuplé son énergie. Peut-être que les effets de l'adrénaline se faisaient encore sentir. Toujours est-il que la paire hongroise déjoue tous les pronostics. L'Allemagne de l'Ouest décroche la médaille d'or, mais la lutte pour les places d'honneur se révèle particulièrement acharnée entre l'Union soviétique, la Roumanie et la Hongrie. Les Roumaines faiblissent en fin de parcours tandis que les Soviétiques et les Hongroises franchissent la ligne pratiquement en même temps. L'écart final est estimé à 0,01 seconde, en faveur de Pfeffer et Rozsnyói. Après avoir frôlé la noyade en début d'après-midi, la kayakiste hongroise termine la journée une médaille d'argent autour du cou.

back to top