skip to content
Date
14 avr. 2016
Tags
Actualités Olympiques , Paix

La Journée internationale du sport célébrée partout dans le monde avec des messages de paix


Démontrant le pouvoir du sport pour contribuer à bâtir un monde meilleur et plus pacifique, les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques ainsi que des organisations et des personnes dans le monde entier se sont joints au Comité International Olympique (CIO) et aux Nations Unies afin de marquer  la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix le 6 avril.

À l'occasion de la troisième édition de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, nous avons assisté à une forte mobilisation aussi bien sur les plateformes virtuelles qu'aux niveaux local, national et international. Le message clé adressé cette année était le suivant : le pouvoir du sport comme vecteur de changement social, de rassemblement des peuples et comme moyen de promouvoir une culture de paix.

Le CIO a présenté des projets et des athlètes inspirants, lesquels luttent pour la paix à Rio de Janeiro et encouragent la réconciliation et l'unité par le sport au Rwanda. Sans oublier un remarquable double de tennis indo-pakistanais qui démontre comment le sport peut transcender les frontières.

Cliquez ici pour découvrir tous ces projets.

De nombreux pays du Bangladesh aux Bermudes, du Ghana au Guatemala, du Cap-Vert au Costa Rica, des Tonga à la Turquie ont également fait entendre leur voix en soutien à la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix. Parmi les activités organisées, citons des conférences et des séminaires, des démonstrations sportives et ateliers ainsi que des inaugurations d'installations sportives. Au Chili, un nouveau centre sportif a par exemple été ouvert, lequel bénéficiera à plus de 120 enfants vivant dans des zones défavorisées. La plantation d'arbres a également été organisée près des locaux du Comité National Olympique népalais, avec l'aide de Wilfried Lemke, conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix.

Pour l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNOA) d'Afrique, la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix était l'occasion idéale de "rappeler la contribution du sport en réponse aux situations d'urgence en Afrique", d'appeler "le Mouvement olympique africain et le mouvement sportif ainsi que les dirigeants mondiaux à célébrer les valeurs du sport" et de prendre de plus en plus en compte le rôle que ce dernier peut jouer dans les politiques publiques de développement et dans la gestion des situations post-conflictuelles afin de favoriser la paix.

Les Fédérations Internationales de sport se sont également associées à l'événement et ont montré de quelle manière leurs sports apportent une contribution positive à la société. Par exemple, la Fédération Internationale de Hockey  (FIH) a démontré de quelle manière elle utilise le hockey pour promouvoir la paix et le bien-être au sein des communautés. Autre exemple cité, celui de l'organisation de tournois de hockey au centre "Sport pour l'espoir" du CIO en Haïti. La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a quant à elle mis en avant le travail quotidien effectué par des centaines d'organisations que son initiative "Football pour l'espoir" soutient à travers le monde et s'est engagée à élargir la portée de cette initiative mondiale lancée en faveur du développement social. Pour la Fédération internationale de tennis de table (ITTF), la date du 6 avril était d'autant plus importante qu'elle marquait aussi la deuxième édition de la Journée mondiale du tennis du table.

IOC

Ban Ki-moon et le Pape François défendent l'impact social positif du sport

À l'occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée la semaine passée, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a écrit un message dans lequel il exhortait les "gouvernements, organisations, entreprises et tous les acteurs de la société à tirer parti des valeurs et du pouvoir du sport pour soutenir la réalisation des objectifs de développement durable. En travaillant – et en jouant – ensemble, nous pourrons façonner l'avenir que nous voulons."

De même, lors de sa traditionnelle audience générale Place Saint-Pierre, le Pape François a invité les 40 000 personnes rassemblées à célébrer la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, en leur disant : "Le sport est un langage universel, qui rapproche les peuples et peut contribuer à faire se rencontrer les personnes et à surmonter les conflits. Par conséquent, je vous encourage à vivre la dimension sportive comme un entraînement aux vertus dans la croissance intégrale des individus et des communautés."

Le président et fondateur de Generations for Peace, S.A.R. le Prince Feisal Al Hussein, également membre du CIO, a publié un message sur "le sport au service de la coexistence pacifique dans les communautés qui accueillent des réfugiés", reconnaissant ainsi le rôle unique que le sport peut jouer dans le renforcement de la résilience et de la cohésion sociale au sein des communautés les plus vulnérables du monde. Il a également souligné qu’à travers les différents programmes mis en œuvre par Generations for Peace, "nous avons vu le pouvoir de transformation du sport comme moyen novateur pour amener une participation significative de la jeunesse en faveur de la paix."

En cette année olympique, de nombreuses autres occasions d'insister sur le pouvoir du sport pour promouvoir la solidarité et la tolérance se présenteront, non seulement entre les participants aux Jeux, les fans et la communauté locale à Rio de Janeiro, mais aussi entre les habitants du monde entier.

Découvrez les différentes actions du CIO sur le terrain en faveur du développement et de la paix par le sport

En savoir plus sur le partenariat de longue date du CIO avec les Nations Unies

En savoir plus sur le Bureau des Nations Unies sur le sport au service du développement et de la paix

back to top En