skip to content
NOC Algeria
Actualités du CIO

La Journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée par le Mouvement olympique dans le monde entier

Voyage à travers les cinq continents pour découvrir quelques manières de célébrer l’importance du sport comme vecteur du changement social le 6 avril 2018.

La Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, célébrée chaque année le 6 avril depuis 2014, est une commémoration mondiale du pouvoir qu’a le sport de favoriser la paix et de contribuer au changement social et au développement communautaire.

En 2018, de nombreuses activités ont été organisées dans le monde entier pour mobiliser les communautés locales, les athlètes, les autorités publiques, les réfugiés et bien d’autres encore. Voici un aperçu de quelques-unes de ces activités.

Notre voyage débute en Afrique. Le Centre olympique pour le développement de la jeunesse en Zambie a organisé un événement sportif avec Special Olympics Zambie pour souligner l’importance de soutenir les enfants en situation de handicap. Plus de 1 000 jeunes athlètes ont ainsi pris part à des activités sportives aux côtés du président zambien, Edgar Lungu, de ministres, de représentants de l’UNICEF et de l’UNESCO, de présidents-directeurs généraux de plusieurs organisations, de célébrités des arts du spectacle, de membres des familles des enfants handicapés ainsi que de directeurs d’écoles.

IDSDP OYDC

Sur le même continent, mais 5 000 km plus au nord, en Algérie, le Comité National Olympique (CNO) a organisé une journée spéciale de compétitions sportives, parallèlement à une action de protection environnementale dans la région de Béchar. La championne olympique Nouria Merah-Benida a pris part à l’événement.

Toujours en Afrique, le CNO de Côte d’Ivoire a célébré la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix avec un message de paix. Les membres du comité exécutif ont pris part à la campagne Paix et Sport et se sont fait photographier ensemble en tenant une carte blanche pour symboliser la paix et les valeurs positives du sport, par opposition au fameux carton rouge en football.

D’autres se sont activés dans le même sens : la Fédération internationale de patinage (ISU) a célébré quelques athlètes de la République populaire démocratique de Corée qui avaient concouru aux récents Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, comme le duo de patineurs Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik. La Fédération mondiale de karaté (WKF) a organisé pour sa part plusieurs initiatives de sensibilisation lors d’un de ses événements à Rabat, Maroc, mobilisant athlètes, officiels, entraîneurs, arbitres et même spectateurs.

Quant à la Fédération Internationale de Basketball (FIBA), elle a profité du 6 avril pour lancer sa propre campagne, #BasketballForGood, en montrant comment le basketball peut avoir un impact positif sur les personnes et les communautés.

IDSDP IOC

En Asie, la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) a organisé ses principales festivités au camp de réfugiés Za’atari en Jordanie, à proximité de la frontière syrienne, en utilisant le tennis de table comme outil pour promouvoir la paix, tout en célébrant la quatrième édition de la Journée mondiale du tennis de table.

La Fédération Internationale de Hockey (FIH) a mis en lumière quelques programmes où le hockey joue un rôle essentiel dans la communauté. Un exemple en particulier nous conduit en Océanie. Le “programme de hockey de la communauté Pilbara”, en Australie occidentale, propose des entraînements et des matchs dans des zones rurales et reculées, où les installations sont limitées, jouant ainsi un rôle de modèle en aidant les jeunes à développer leurs talents sportifs et leurs compétences de vie.

En Europe, le CNO du Kosovo a célébré la Journée en organisant un événement sportif à Pristina avec des partenaires locaux. La place principale de la capitale s’est transformée en zone sportive pour la population locale.

Des athlètes ont également été célébrés pour avoir donné en retour en sport. Cinq biathlètes ont été honorés car ils ont attiré l’attention sur des enjeux publics et ont aidé des personnes dans des communautés locales, tout en jouant le rôle de modèles pour les jeunes générations. L’une de ces athlètes, la Biélorusse Nadezhda Skardino, a fait don de nombreux articles personnels à une vente aux enchères caritative afin de récolter des fonds pour des familles qui ont des enfants autistes.

Enfin, dernière étape de notre voyage autour du monde : l’Amérique.

IDSDP IOC

Le CNO du Guatemala a organisé une conférence pour promouvoir le changement social par le sport, en invitant d’autres CNO, ainsi que des ambassadeurs, des organisations sportives et des organisations internationales. Le Comité International Olympique a participé à l’événement et a présenté son Programme d’éducation aux valeurs olympiques.

Le CNO du Venezuela a animé un atelier sur les équipements de sport et le recyclage, une occasion d’informer les athlètes sur ce sujet.

Ce "tour" des célébrations tenues dans le monde ne montre que quelques exemples de la manière dont les organisations sportives utilisent le sport comme outil universel au service du développement et de la paix.

Il n’est jamais trop tard pour rejoindre le mouvement #Sport4BetterWorld !

Plus d’infos sur la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix sur www.olympic.org/idsdp.

back to top En