skip to content
Date
07 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Actualités Olympiques

La jeunesse autochtone participe au rassemblement olympique

Pour célébrer le plus grand potlatch du monde, soit l’événement olympique, de jeunes Autochtones pleins d’avenir, issus de tous les coins du Canada, se sont réunis dans la région Sea to Sky, en Colombie-Britannique, à l’occasion d’un rassemblement de la jeunesse indigène de Vancouver 2010. Au cours  de ce rassemblement, plus de 300 jeunes Inuits, Métis et des Premières nations âgés de 19 à 29 ans vivront une expérience exceptionnelle, celle de se trouver sur place à Vancouver pour les Jeux et de pouvoir faire connaître leur culture et leur région respectives au cours d’activités diverses.


Rencontrer les héros sportifs

À l’occasion de cette rencontre, les participants auront la chance de visiter les sites olympiques, d’assister aux séances d’entraînement des meilleurs athlètes du monde et de rencontrer leurs héros sportifs, des dirigeants d’entreprise et des aînés autochtones. Ils prendront également part à des spectacles culturels au Pavillon autochtone 2010, de même qu'au « Dialogue jeunesse sur la Trêve olympique de 2010 : Promouvoir la compréhension mutuelle », dont Son Excellence Madame  Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, sera l'hôte le 11 février prochain.

Le Rassemblement de la jeunesse autochtone de Vancouver 2010 s’inscrit dans un vaste programme visant à assurer une participation sans précédent des Autochtones à la planification et l’organisation des Jeux d’hiver de 2010 par les quatre Premières nations hôtes et le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver (COVAN), avec l’appui de nombreux partenaires. Piliers du Mouvement olympique

Le programme du Rassemblement de la jeunesse autochtone de Vancouver 2010, qui se tiendra jusqu’au 14 février, repose sur les trois piliers du Mouvement olympique, à savoir le sport, la culture et l’environnement, et sur les objectifs de la Trêve olympique (jeunesse, action, patrimoine, prise de conscience et paix). Les participants séjourneront dans des centres d’hébergement de la grandiose et sauvage Paradise Valley de Squamish, dans la région Sea to Sky. Ces centres proposent des programmes éducatifs sur la foresterie et la faune, et l’on peut notamment y découvrir les habitats du saumon, un refuge d’aigles à tête blanche et les liens traditionnels avec la terre.
back to top En